La réflexologie peut-elle m'aider à arrêter de fumer ?

Arrêter de fumer grâce à la réflexologie
Arrêter de fumer grâce à la réflexologie
Arrêter de fumer demande beaucoup de volonté. Et un petit coup de pouce peut être nécessaire pour rompre la dépendance. Comment stopper cette habitude néfaste naturellement ? La réflexologie peut se révéler précieuse. Explications.
A lire aussi

Arrêter de fumer est un acte courageux qui demande beaucoup de volonté. Souvent, on se tourne vers son médecin, on utilise des patchs, ou bien des chewing-gums à la nicotine. Et si la réflexologie pouvait aider durant ce processus sevrage ? Voici les conseils de Sophie Bordes Meunier, réflexologue certifiée et validée du réseau Medoucine.

Qu'est-ce que la réflexologie ?

Notre corps possède un fort pouvoir d'auto-guérison et la stimulation réflexe favorise cette capacité. Nos pieds, mains ou encore notre visage ont des représentations de nos organes. En massant ces zones, le réflexologue induit un rééquilibrage de nos organes et favorise le bon fonctionnement de notre corps.

La réflexologie agit sur notre stress. C'est une technique ancestrale âgée de plus de 5000 ans et reconnue pour son efficacité à lutter contre le stress. En période de sevrage tabagique, nous avons tendance à ressentir du stress lié au manque. En stimulant certains points réflexes comme par exemple le plexus solaire, votre réflexologue va vous détendre. Cette détente va ainsi augmenter la confiance en soi nécessaire pour la réalisation de cet objectif.

La réflexologie agit sur les zones du cerveau liées à la récompense

Fumer apporte à la personne une sensation de plaisir et de satisfaction. Ce qui pousse à fumer plus souvent et provoque donc la dépendance. Lors de ce processus, de nombreuses hormones entrent en jeux. Le réflexologue intervient dans le but de créer ces hormones de manière naturelle. Certaines zones réflexes en lien avec le cerveau sont stimulées pour provoquer la sensation de plaisir qu'apporte le tabac. Le bénéficiaire est alors calme, détendu et ne ressent pas la nécessité de fumer.

La réflexologie agit sur la perception du goût

Le tabac influence aussi notre goût, nous ressentons les aliments différemment et avons besoin d'exhausteurs de goût tel que le sel pour éprouver du plaisir lors des repas. En stimulant les zones réflexes en lien avec le système digestif et nerveux, votre réflexologue va changer votre perception du goût de la cigarette. Au mieux, votre cigarette aura le goût "d'air" ou encore mieux après une deuxième séance elle aura le goût de foin, métal... Ainsi vous réduirez de vous-même votre consommation.

Réflexologie
Réflexologie

Combien de séance faut-il prévoir ?

Le nombre de séances dépend de plusieurs critères. Le premier est votre motivation, plus vous êtes motivé·e et convaincu·e de votre réussite, moins il y aura de séances. Le second est la durée et la "qualité" de votre relation avec la cigarette. Plus vous êtes accro, plus cela sera long. Toutefois, il n'y a pas de normes en termes de nombre de séances, chaque personne étant différente, chaque soin de réflexologie sera adapté et personnalisé afin de traiter une problématique bien précise (stress, apaisement des bronches, goût...).


Pour être efficace, votre réflexologue doit connaître votre ressenti face à cet objectif. Votre état de santé général est aussi capital dans l'élaboration d'une séance. De même, il est important de signaler si vous êtes suivi·e par votre médecin ou par un sophrologue. Votre réflexologue pourra communiquer avec elles ou eux et adapter sa séance pour accroître les effets du traitement de votre médecin ou de la séance de sophrologie.

Alors, quoi de mieux pour arrêter de fumer que de se faire masser les pieds, les mains ou le visage ? Vous êtes tenté·e ?

 

Par Sophie Bordes Meunier, réflexologue certifiée et validée du réseau Medoucine.