Ellie Goldstein, atteinte de trisomie 21, devient mannequin pour Gucci

Ellie Goldstein, mannequin pour Gucci
Ellie Goldstein, mannequin pour Gucci
Ellie Goldstein, jeune modèle britannique en situation de handicap, pose pour la griffe Gucci et illuminera les pages du magazine "Vogue Italia". De quoi inspirer d'autres marques ?
A lire aussi

Vêtue d'une robe rose poudrée, la jeune Ellie Goldstein rayonne. La jeune Britannique de 18 ans vient de réaliser son rêve : devenir mannequin pour la griffe Gucci. Atteinte de trisomie 21, cette passionnée de danse qui actuellement étudie le théâtre à l'université de Redbridge dans l'Essex, a été repérée par la marque dans le cadre d'une campagne pour le mascara L'Obscur. Un choix inspiré et inspirant puisque ce cliché pris par le photographe David PD Hyde est très rapidement devenue le post le plus "liké" du compte Instagram Gucci.

Et le conte de fées ne s'arrête pas là puisque cette campagne apparaîtra dans les pages du magazine de mode Vogue Italia. Ellie Goldstein n'en revient pas. "J'ai vraiment adoré faire du mannequinat et porter la robe Gucci. Je suis vraiment très fière de cette séance photo", déclare-t-elle au Daily Mail.

"Ellie est une merveilleuse personne, aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur. Elle illumine la pièce quand elle rentre et c'est quelqu'un de très professionnel. Nous espérons que toutes les marques prennent exemple et que l'inclusion de mannequins handicapés devienne désormais la norme", souligne Laura Johnson de Zebedee Management, agence londonienne de mannequinat qui travaille avec des modèles en situation de handicap.

Car si ce shooting marque un tournant pour Gucci, le chemin reste long. Comme le pointe Zebedee Management, seuls 0,06% des modèles de publicité seraient en situation de handicap et ce chiffre s'effondre encore davantage lorsqu'il s'agit de campagne de mode et beauté (0,01-0,02%) : "Cela ne fait qu'un ou deux mannequins sur 10 000", tonne Laura Johnson de Zebedee. "Mais les marques ne peuvent plus dire que 'le public ne veut pas voir' de mannequins handicapés, quand le post Instagram prouve tout l'inverse !"

Alors que l'industrie de la mode et de la beauté reste encore trop normée, les marques semblent commencer à s'ouvrir. Ainsi, en 2019, la marque de cosmétiques Benefit avait choisi la jeune trisomique Kate Grant comme égérie ou encore River Island qui avait fait le choix de six enfants en situation de handicap pour sa campagne. De beaux messages inclusifs qui appellent à déboulonner les diktats.