Du rire pour moins souffrir

Du rire pour moins souffrir
Du rire pour moins souffrir
Rien ne vaut un bon film comique pour faire passer la douleur, c'est ce que révèle une étude britannique publiée aujourd'hui. Mais attention, il vaut mieux un bon rire franc à gorge déployée qu'un rire poli.
A lire aussi
Quand Baffie soulève la jupe de Nolwenn Leroy : la "blague" qui ne nous fait pas rire
News essentielles
Quand Baffie soulève la jupe de Nolwenn Leroy : la...


Qui résisterait à la douleur provoquée par le froid d’un manchon destiné à rafraîchir le vin ou par un garrot très serré ? Pas grand monde à part les cobayes d’une distrayante étude britannique sur la réaction à la douleur. Grâce aux molécules opiacées libérées dans le cerveau par le rire, les volontaires qui regardaient des comédies comme « Mr Bean » ou « Friends » ont mieux géré la sensation de douleur que ceux qui regardaient une émission sur le golf ou la vie des animaux.
Selon les scientifiques, un quart d’heure de rire suffit pour augmenter d’à peu près 10 % le seuil de tolérance à la douleur. Le rire franc aurait les mêmes effets qu’une séance de jogging. Cet exercice musculaire de la mâchoire, involontaire et répété permet d’expirer de l’air sans reprendre son souffle, produirait des endorphines atténuant la douleur et le stress. Un effet que ni les films dramatiques ou non-humoristiques n’ont sur le corps humain.

Claire-Marie Allègre

(Source : lefigaro.fr)
Crédit photo : Digital Vision

VOIR AUSSI

Et si on faisait l’école du rire ?
Le Rire Médecin : quand les Clowns s’invitent à l’hôpital
Hurler des grossièretés atténue la douleur !
Metrodoloris lance le premier instrument de mesure de la douleur