Gaza - Israël: les bombardements tuent 22 palestiniens

Gaza - Israël: les bombardements tuent 22 palestiniens
Gaza - Israël: les bombardements tuent 22 palestiniens
La tension est encore montée d’un cran dans la bande de Gaza samedi 12 juillet. Les bombardements israéliens ont provoqué la mort de 22 palestiniens portant à 127 le total du nombre de morts depuis le début, mardi, des hostilités.
A lire aussi

Selon le journal le Monde, des dizaines de chars ont été convoyés à la frontière de l’enclave Palestinienne au cours de la nuit, ce qui indique, selon le journal, que « les préparatifs en vue d’une possible offensive terrestre » s’intensifient. Le journal l’Express rapporte que sur les 22 morts, six ont eu lieu dans le quartier Cheikh Radouane dans l’ouest de l’agglomération de Gaza - ils avaient entre 21 et 58 ans. Deux autres personnes sont décédées dans un centre pour handicapés touché par un tir, et deux neveux du dirigeant local du Hamas Ismaïl Haniyeh, Nidal et Alaa Malach auraient également été abattues. L’aviation de Tsahal avait identifié dans ses raids 158 cibles « associées au Hamas ». Non comptées dans le décompte macabre, 940 personnes ont été blessées à des degrés divers lors des bombardements, rappelle la déclinaison belge de RTL.

>> Lire aussi: Palestiniens, Israéliens, qui a raison ? <<

Baptisée « Protective Edge », l’opération est censée empêcher au Hamas de tirer de nouvelles roquettes

RTBF.be, qui rapporte les propos des autorités de la bande de Gaza, relève que les frappes ont également touché une banque, deux mosquées ainsi que les domiciles de dirigeants du Hamas. C’est l’opération la plus meurtrière depuis « Pilier de Défense », en 2012 qui visait comme celle-ci, baptisée « Protective Edge » à empêcher le Hamas de tirer de nouvelles roquettes. La dernière opération avait fait 177 morts.