Un Français sur cinq a un sentiment d’insécurité

Un Français sur cinq a un sentiment d’insécurité
Un Français sur cinq a un sentiment d’insécurité
Le sentiment d’insécurité gagne du terrain dans l’esprit des Français. Selon les derniers chiffres de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales, 20,5 % d’entre eux se sentent en danger dans leur quartier.
A lire aussi

Les Français ne se sentent pas en sécurité, selon l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) qui vient de dévoiler sa quatrième étude annuelle sur les Français et l’insécurité. Celle-ci relève en effet une forte hausse du sentiment d’insécurité depuis deux ans et fait apparaître qu’une personne sur cinq  (20,5%) se sent en insécurité dans son quartier. Un sentiment bien plus présent que les années précédentes : 19 % en 2009 et 18,1 % en 2008.
Selon Alain Bauer, criminologue et président du conseil d’orientation de l’ONDRP, la crise pourrait en partie expliquer ce phénomène. Un point de vue partagé par le sociologue Laurent Mucchielli, pour lequel l’inquiétude sécuritaire serait un indicateur de la « vulnérabilité sociale » des ménages.
Quoi qu’il en soit, ce sentiment d’insécurité est presque deux fois plus répandu chez les femmes, catégorie de la population davantage touchée par la précarité et par certaines violences physiques ou sexuelles. En 2010, 20,8 % d’entre elles déclaraient se sentir en insécurité dans leur propre domicile contre 10,3% des hommes.

Marie-Laure Makouke

VOIR AUSSI

Un livre pour lutter contre les violences faites aux femmes

Viol : la honte doit changer de camp

Une loi pour lutter contre la violence psychologique