Après le PS, Martine Aubry va-t-elle se contenter de la mairie de Lille ?

Après le PS, Martine Aubry va-t-elle se contenter de la mairie de Lille ?
Après le PS, Martine Aubry va-t-elle se contenter de la mairie de Lille ?
Dans cette photo : Martine Aubry
Martine Aubry n'aura pas traîné. Au lendemain de la désignation d'Harlem Désir à sa succession, la maire de Lille a fait savoir qu'elle quitterait, dès dimanche, son fauteuil de Première secrétaire du Parti socialiste. Un départ précipité qui cache d'autres projets.
A lire aussi
L'université de Lille va distribuer 30 000 kits de protections périodiques
News essentielles
L'université de Lille va distribuer 30 000 kits de...


Martine Aubry vit ses dernières heures en tant que Première secrétaire du Parti socialiste. En effet, au lendemain de la désignation d’Harlem Désir comme candidat à sa succession, la maire de Lille annonçait jeudi qu’elle laisserait son fauteuil en fin de semaine. « Le parti est dans de bons rails, le parti est dans de bonnes mains », a-t-elle ainsi assuré sur France 2 jeudi matin. Et d’ajouter : « les militants vont voter et donc, je laisse la place, je passe le témoin. C’est aussi une façon de montrer qu’il ne faut pas s’accrocher. Il y a tellement de gens qui s’accrochent, en considérant que seuls eux peuvent faire ! ». À partir de dimanche, et jusqu’à la très probable élection d’Harlem Désir en octobre prochain, c’est donc l’actuel numéro 2 du PS qui assurera l’intérim.

Si, officiellement, Martine Aubry précipite son départ pour laisser le champ libre à son héritier désigné, son entourage révèle qu’elle était surtout lassée par les interminables tractations liées à sa succession. D’autres assurent que l’intéressée avait toujours dit qu’elle partirait quand « les conditions seraient réunies ». Le ministre délégué à la Ville, François Lamy, fait d’ailleurs savoir que « cette décision a été prise de longue date. Sa mission était remplie ». Quant à la sénatrice Laurence Rossignol, elle estime que cette sortie « lui ressemble : quand c'est à faire, elle fait, quand c'est fait, c'est fait ».

Mais quels sont les projets de Martine Aubry ? Tout d’abord, la future ex-Première secrétaire du PS va se consacrer à sa fonction de maire de Lille. Sa stratégie : « se faire bien réélire aux municipales en 2014 pour apparaître comme un recours au PS, dans l'hypothèse où la majorité perde les élections », a confié l’un de ses proches à Europe1.fr. La sexagénaire n’entend donc pas se faire oublier. « Ma voix, vous l’entendrez », avait-elle promis aux militants lors de l’université de la Rochelle, tandis que mercredi, elle déclarait ne pas savoir « ce qui se passera dans quatre, cinq, six, sept ans ». Signes que, de loin, elle gardera quoi qu’il arrive, un œil sur les affaires nationales... et sur Matignon ?

Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Direction du PS : Harlem Désir pourrait laisser le champ libre à Martine Aubry
PS : la succession de Martine Aubry crée des contestations
Martine Aubry et Ségolène Royal, les femmes qui manquent au gouvernement
Gouvernement Ayrault : pas de ministère pour Martine Aubry