Carlton de Lille : DSK plus proxénète que libertin

Carlton de Lille : DSK plus proxénète que libertin
Carlton de Lille : DSK plus proxénète que libertin
Le Figaro publie aujourd’hui un document qui relance la polémique sur les soirées libertines que DSK aurait organisées à plusieurs reprises. Un document qui accuse Dominique Strauss-Kahn de proxénétisme.
A lire aussi

Le Figaro publie aujourd’hui un document qui relance la polémique sur les soirées libertines que DSK aurait organisées à plusieurs reprises. Le journal a en effet eu accès à l’ordonnance de renvoi devant le tribunal correctionnel de l’affaire, dans lequel les magistrats reviennent sur les déclarations de l’ancien patron du FMI et de toutes les autres personnes mises en examens. Un document qui accuse l’ancien leader socialiste de proxénétisme.

Pas de "libertinage" mais bien de "l’abattage" sexuel

C’est ce que déclarent les magistrats après l’analyse minutieuse des soirées organisées par DSK. Aussi, une prostituée, partie civile dans le dossier, affirme qu’elle et les autres prostituées n’étaient bien « là que pour ça ». Aucune ambiguïté donc quant à la vraie nature de ces soirées comme en témoigne le « tas de matelas au sol ». Les magistrats concluent dont « qu’il n’était nullement question de libertinage mais d’abattage et de commandes de prestations. »

Coupable de proxénétisme

Les conclusions vont même plus loin en affirmant la responsabilité de Dominique Strauss-Kahn. Il aurait même été l’organisateur principal de ces soirées « ces soirées ne s’organisaient pas sans lui, et s’ils elles s’organisaient c’était en fonction de lui ». Pire encore, DSK est suspecté d’avoir mis spécialement à disposition un appartement qu’il louait pour ces soirées sexuelles, se rendant ainsi coupable de proxénétisme.

Source : jeanmarcmorandini.com


Suivez-nous sur Twitter pour ne plus rien louper !