« Non, la PMA ne sera pas dans la loi famille », affirme Bertinotti sur BFMTV - en vidéo

« Non, la PMA ne sera pas dans la loi famille », affirme Bertinotti sur BFMTV - en vidéo
« Non, la PMA ne sera pas dans la loi famille », affirme Bertinotti sur BFMTV - en vidéo
Dominique Bertinotti, ministre de la Famille, a annoncé, vendredi 3 janvier lors de l’émission « Bourdin direct » présentée par Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV, que la procréation médicalement assistée (PMA) ne figurera pas dans la loi famille. Cette disposition, qui permet aux couples de femmes d’avoir un enfant sans relation sexuelle avec un homme, devait pourtant faire partie du nouveau texte de loi, selon les dires de la ministre qui l’avait encore réaffirmé en octobre.
A lire aussi
"Je fais cette vidéo pour me libérer, je serai comme ça cet été à la plage"
News essentielles
"Je fais cette vidéo pour me libérer, je serai comme ça...

« Non, la procréation médicalement assistée (PMA) ne figurera pas dans la loi famille », a affirmé Dominique Bertinotti à Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV. Pour expliquer les raisons de ce revirement, la ministre invoque le Comité Consultatif National d’Éthique (CCNE), saisi par François Hollande, et qui doit rendre son avis sur la PMA « courant 2014 ». « Tout ce qui concerne l’adoption, la médiation, le statut du beau-parent, ne peut pas attendre et se soumettre au calendrier du Comité Consultatif National d’Éthique », poursuit la ministre, qui en profite pour insister sur les principaux apports de son projet de loi.

>> Lire aussi: Dominique Bertinotti - « En 2013, le mariage, l'adoption et la PMA seront des acquis » <<

La PMA est déjà légale en France pour les couples hétérosexuels

La loi sur la famille devait initialement intégrer une disposition ouvrant la PMA pour les couples de même sexe. Une disposition polémique, qui a mobilisé l’opposition, déjà échaudée par l’ouverture du mariage aux couples de même sexe. Dominique Bertinotti avait pourtant continué d’affirmer, pas plus tard qu’en octobre, que la PMA ferait bel et bien partie du projet de loi: « il vaut toujours mieux encadrer juridiquement des situations qui existent déjà, comme la PMA », avait-elle alors expliqué. La PMA, aussi parfois appelée AMP pour « assistance médicale à la procréation », permet de recourir à des méthodes médicales pour procréer - plutôt que des relations sexuelles. Déjà légale en France, mais seulement pour les couples hétérosexuels, elle représente près de 2,8% des naissances, soit 23.127 enfants nés en 2011.

>> Lire aussi: Dominique Bertinotti révèle son cancer du sein <<

Regardez son passage sur BFMTV :

Dans l'actu