278 000 victimes de violences sexuelles chaque année

278 000 victimes de violences sexuelles chaque année
278 000 victimes de violences sexuelles chaque année
La dernière enquête de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales atteste que les violences hors ménage diminuent. Reste que les chiffres des coups et blessures dans le cadre conjugal restent stables, ainsi que ceux des atteintes sexuelles.
A lire aussi
#Memepaspeur : les actrices dénoncent les violences sexuelles dans le cinéma africain
News essentielles
#Memepaspeur : les actrices dénoncent les violences...


Alors que l’actualité de ces dernières semaines a mis en avant des faits divers sordides qui ont choqué l’opinion publique, le rapport annuel de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) vient d’être dévoilé. L’étude révèle que les chiffres de la violence sont en baisse en France. L’enquête a été menée auprès de 17 000 personnes, âgées de 14 ans et plus, tirées au sort sur l’ensemble du territoire français. Parmi les questions posées, figure la suivante : « en 2009-2010, avez-vous été personnellement victime de violences physiques de la part d’une personne qui ne vit pas actuellement dans le même logement que vous ? ». Le questionnaire précise également qu’il peut s’agir de « gifles, de coups, de blessures ». 1,3% des personnes sondées a répondu avoir subi des violences physiques (hors violences au sein du ménage en 2010). Cela représente environ 65 000 victimes en 2010 contre plus de 800 000 en 2009 et autant en 2008. « Nous ne disons pas qu'il y a eu 150.000 victimes de moins en un an, précise Cyril Rizk, responsable de la statistique à l'ONDRP, mais la variation quantifiée par l'étude est suffisamment ample pour indiquer une tendance significative à la baisse ».

382 000 victimes de violences conjugales
Autre résultat de l’étude : elle révèle que les violences physiques contre les femmes au sein des ménages sont en baisse. Chez les personnes interrogées, âgées de 18 à 75 ans, 1,9% déclare avoir reçu des coups. Cela représente un total évalué à 826 000 victimes en 2009-2010. Un chiffre inférieur à celui de 961 000 relevé sur l'année précédente. Toutefois, concernant les violences exercées par le conjoint, les chiffres restent stables avec 382 000 victimes en 2009-2010 pour 397 000 en 2008-2009. Quant aux violences sexuelles, l’étude atteste que leur nombre reste stable avec un nombre de victimes évalué à 278 000, soit 0,6% des personnes interrogées. Pour les victimes mineures, comme dans l’affaire de Chambon-sur-Lignon, les chiffres de la police et de la gendarmerie indiquent que le phénomène ne s’est pas amplifié. « On dénombre d’année en année autour de 5300 victimes de viols », indique Christophe Soullez, directeur de l’ONDRP.

Hausse des vols avec violence
Outre les violences physiques et sexuelles, l’enquête confirme la hausse depuis deux ans des cambriolages (456 000 victimes) et des vols avec violence (287 000 victimes), notamment les vols de téléphones portables. Par ailleurs, le nombre des gardes à vue hors délits routiers a commencé à diminuer l’an passé. S’appuyant sur les statistiques officielles de la police et de la gendarmerie, l’enquête révèle qu’il y a eu en 2010 environ 523 000 gardes à vue, soit près de 10% de moins qu’en 2009.

Crédit photo : Photodisc

VOIR AUSSI

Abolition 2012 : « Prostitution = violence »
Les députés à l’unisson pour lutter contre la violence conjugale
Délinquance : les mineurs responsables de la moitié des vols violents
Sécurité : la délinquance baisse, les agressions augmentent
La délinquance se féminise
Les violences sur les femmes augmentent encore