Jean-Paul Gaultier pour Coca-Cola light au Trianon

Jean-Paul Gaultier pour Coca-Cola light au Trianon
Jean-Paul Gaultier pour Coca-Cola light au Trianon
Dans cette photo : Jean-Paul Gaultier
La soirée de lancement de la collaboration Jean-Paul Gaultier – Coca-Cola light s'est tenue le 12 avril au Trianon. Au rendez-vous : des bulles, des marinières, des tatouages et de la dentelle noire, Terrafemina vous raconte.
A lire aussi


Jeudi soir, au Trianon à Paris, Coca-Cola light dévoilait le fruit de sa collaboration avec le plus pétillant des créateurs Jean-Paul Gaultier, sacré « directeur artistique » de la marque pour 2012. Au programme de cette année de collaboration : le design d’une collection exclusive de bouteilles en édition collector, la création d’une campagne publicitaire séduisante et une apparition dans la série de courts-métrages humoristiques - The Serial Designer Series mettant en scène l’extravagant créateur face à trois marionnettes pimbêches Irène, Bernadette et Eléonore. Le mythique Trianon accueillait dont Jean-Paul Gaultier pour une soirée de lancement. Terrafemina était là, parmi des grappes de filles en Louboutin et de garçons à mèche folle.

D’abord un escalier monumental puis la salle pleine à craquer, remplie d’une foule à la mine aussi éclectique que les inspirations du plus français des stylistes. Des hommes en jupe, des femmes en marinières… tout le monde s’est fendu d’un clin d’œil vestimentaire aux grands classiques Gaultier : dentelle sexy, rayures ou cuir.

Au beau milieu de la salle, un petit atelier de tatouages intime protégé par des voilages sombres rend hommage à la passion du créateur pour l’art corporel. Ici, on peut se faire dessiner un « light tatoo » très Gaultier : une étoile ou une ancre marine stylisée. Un peu plus loin, des grands lits à baldaquins croulent sous des coussins imprimés résille sur lesquels on sirote du champagne. Partout ailleurs, des banquettes rococo et des fauteuils moelleux. D’énigmatiques créatures corsetées, rock ou maritimes évoluent au milieu des invités, un masque à l’effigie d’Irène, Bernadette et Eléonore, les nouvelles égéries des courts-métrages Jean-Paul Gaultier devant le visage. Partout, d’énormes seaux à glace remplis de bouteilles de coca jusqu’au bord. On reconnaît la bouteille mythique aux courbes voluptueuses, mais habillée de la légendaire marinière (bouteille Day) ou d’un corset sexy et rock en dentelle (bouteille Night).

Brusquement, mouvement houleux du côté des caméras et des micros, Jean Paul Gaultier est là. Veste et longue jupe noires et marinière. Crépitements hystériques des flashs, des cameramen barbus hurlent « Jean-Paul ! » comme des groupies pour obtenir un regard du nouveau « directeur artistique » Coca-Cola light. Gemma Arterton l’accompagne, corsetée elle aussi. À peine le temps de siffler un coca, c'est l'heure du Night and Day Serial Designer Show, le rideau se lève sur trois poupées rock qui ondulent dans leur body à poitrine conique avant de céder la scène à Martina Sorbara, chanteuse du groupe Dragonette pour un mini concert punchy et pop. Les marionnettes en corset réapparaissent accompagnées d’un Jean-Paul Gaultier sautillant qui lance un « Soyez light et have fun » complice avant de s’éclipser. Une avalanche de ballons argentés dégringole des plafonds, la musique reprend, la fête est lancée. On y apercevra Sliimy, Josiane Balasko et Arielle Dombasle.





Coca Gaultier







Gaultier Coca

Jean-Paul Gaultier



VOIR AUSSI

Coca-Cola light Serial designer
Amy Winehouse ressuscitée par Jean-Paul Gaultier
Chanel : les gymnastes en tailleur de Karl Lagerfeld - Vidéo