Soldes d'été : « Les soldes flottants ont cassé la magie des soldes saisonniers »

Soldes d'été : « Les soldes flottants ont cassé la magie des soldes saisonniers »
Soldes d'été : « Les soldes flottants ont cassé la magie des soldes saisonniers »
Alors que le coup d'envoi des soldes d'été est donné dans moins de 48 heures, un récent sondage Ifop prévoit une baisse du budget des Français à cette occasion. Ainsi, alors qu'ils avaient dépensé 229 euros lors des soldes d'hiver, ils ne devraient, cette fois, y consacrer que 190 euros. Qu'en pensent les professionnels de la distribution ? Éclairage de Guy Leclerc, président de la Fédération des enseignes du commerce associé (FCA).
A lire aussi

Terrafemina : Quelle sera l’affluence pour ces soldes d’été ? Pensez-vous que les consommateurs seront au rendez-vous ?

Guy Leclerc : Les soldes d’été fonctionneront bien car les magasins restent avec beaucoup d’articles de la collection estivale sur les bras, en raison du mauvais temps de ces derniers mois. Mais les commerçants ont besoin d’éliminer ce stock afin de pouvoir préparer la saison prochaine. Donc, de ce point de vue là, les clients peuvent être rassurés : il y aura de l’offre. S’agissant de la demande, c’est plus compliqué. Nous n’atteindrons plus jamais les niveaux record de soldes que nous pouvions réaliser il y a quelques années. La magie des soldes saisonniers a été cassée avec les soldes flottants. Les consommateurs ont le sentiment, à tort, de pouvoir faire des bonnes affaires tout au long de l’année. Ils n’attendent plus forcément les soldes d’été et d’hiver pour dépenser et le panier moyen s’en ressent.

Tf : À quels taux de réduction les clients doivent-ils s’attendre les premiers jours de ces soldes ?

G. L. : Dans un premier temps, il est important de rappeler que les soldes concernent tous les secteurs de la distribution bien que, comme tout le monde le sait, c’est le marché de l’équipement de la personne qui fonctionne le mieux pendant cette période. Par ailleurs, il faut savoir que les soldes ne durent réellement qu’une seule semaine. Passés ces quelques jours, l’opération ne sert plus qu’à animer le point de vente. C’est la raison pour laquelle les commerçants proposent généralement de grosses réductions, dès les premiers jours des soldes, pour attirer les consommateurs et écouler leur stock d’invendus. Cette année ne devrait pas échapper à la règle, d’autant qu’avec les mois de mai et juin particulièrement pluvieux, les articles de la collection estivale n’ont été que très peu vendus. Les démarques seront donc assez importantes mais je conseillerais aux clients de se méfier des commerçants appliquant des réductions de 70 % dès le premier jour. En effet, beaucoup font désormais fabriquer, à moindre coût, des produits spécialement pour les soldes. On ne peut alors plus réellement parler de bonnes affaires.

Tf : Comment un commerçant se prépare-t-il pour les soldes ?

G. L. : Les soldes sont une période très importante pour les commerçants, mais elle nécessite un énorme travail en amont et beaucoup d’organisation. Le commerçant fait l’inventaire de son stock et détermine les articles qui doivent absolument partir, parce qu’ils ne pourront plus être vendus la saison suivante, de ceux qu’il peut encore garder quelques semaines. Généralement, un commerçant ayant besoin de trésorerie soldera beaucoup d’articles, un peu moins si ce n’est pas le cas. Après l’inventaire, il doit encore décider du taux de réduction appliqué, étiqueter tous les produits, aménager le point de vente afin qu’il puisse faire face à une forte affluence, etc.

Crédit photo : Stockbyte

VOIR AUSSI

Style : les chaussures en disent long sur la personnalité
Soldes d'été 2011 : les ventes ne décollent pas
Faites les soldes devant votre ordinateur !
Soldes d'été 2012 : quelles sont les règles sur Internet ?