Rentrée 2012 : hausse de 3,7% du coût de la vie étudiante selon l'Unef

Rentrée 2012 : hausse de 3,7% du coût de la vie étudiante selon l'Unef
Rentrée 2012 : hausse de 3,7% du coût de la vie étudiante selon l'Unef
La vie étudiante coûte de plus en plus cher, selon une étude de l'Unef révélée lundi par RTL. En cause : les hausses des prix du logement et des denrées alimentaires, ainsi que l'augmentation des frais d'inscription à l'université.
A lire aussi
Équilibre vie pro-vie privée : les entreprises n'en font pas assez selon les salariés
emploi
Équilibre vie pro-vie privée : les entreprises n'en font...


Les étudiants s'appauvrissent deux fois plus vite que le reste de la population, selon une enquête de l'Union nationale des étudiants de France (Unef), révélée lundi par RTL. En effet,  le coût de la vie étudiante devrait augmenter de 3,7% en 2012-2013, soit deux fois plus que l’inflation. Une augmentation que le syndicat étudiant explique en premier lieu par la hausse des loyers sur les petites surfaces : +10,8 % à Paris et +2,3 % en province. Une hausse d’autant plus conséquente que cette somme représente souvent près de la moitié des dépenses des étudiants. Autres postes de dépenses : l’alimentation (+3,2%), les vêtements (+4 %) et les frais obligatoires (+2%), comme les frais d'inscription, la cotisation à la sécurité sociale ou le prix du ticket pour le restaurant universitaire.

Pour la Fédération des associations générales étudiantes (Fage), deuxième syndicat étudiant, le coût de la rentrée universitaire augmenterait de 2,6 %. Ainsi, en septembre 2012, un étudiant devra débourser en moyenne 2 434,33 euros selon la Fage, qui réclame au gouvernement la mise en place d'une aide globale d'indépendance.

Face à cette augmentation, le salariat étudiant est devenu la première source de financement des études : 73% des étudiants déclarent en effet exercer une activité, contre 48% en 2006, selon l’Unef. Une situation qui selon le syndicat étudiant serait en lien avec un « taux anormalement élevé d'échec universitaire ». En conséquence, l’Unef demande aussi la mise en œuvre de l’allocation autonomie promise par François Hollande, mais également un doublement du budget des bourses. En France, 80% des étudiants sont non-boursiers, alors que pour la majorité d’entre eux leurs familles ne sont pas en mesure de les aider, précise le syndicat.

Télécharger l'enquête de l'Unef (pdf)

Source : lemonde.fr
Crédit photo : Fuse

VOIR AUSSI

Universités : des frais de scolarité illégaux pour 31 d'entre elles
Allocation de rentrée scolaire 2012 : une revalorisation de 25%
Enseignement supérieur : Geneviève Fioraso s'attaque au déficit des universités