Absentéisme scolaire : 31 familles dans le collimateur

Absentéisme scolaire : 31 familles dans le collimateur
Absentéisme scolaire : 31 familles dans le collimateur
Trois mois après son entrée en vigueur, la loi Ciotti, prévoyant la suspension des allocations familiales en cas d’absentéisme scolaire, fait ses premières victimes. Près de 10 000 signalements auraient déjà été effectués.
A lire aussi

C’est le 24 janvier dernier qu’était entré en vigueur le décret d’application prévoyant la suspension du versement des allocations familiales en cas d’absentéisme scolaire.
Selon le premier bilan de la loi Ciotti, en l’espace de trois mois, 9 433 élèves auraient été signalés aux inspecteurs d’académie par leurs chefs d’établissement. Un premier signalement qui aurait convaincu 7 000 écoliers, soit 4 sur 5, de reprendre le chemin de l’école.
Ainsi, sur 56 départements, moins de 2 000 cas auraient nécessité un second rappel à l’ordre. Car selon le texte, c’est seulement à ce stade que l’inspection est en droit d’avertir la Caisse d’Allocation Familiale. Pour l’heure, 31 demandes de suspensions auraient été adressées, a indiqué le ministre de l’Education nationale Luc Chatel, tandis que cinq familles ont déjà perdu leur droit à cette aide de l’Etat.

VOIR AUSSI

Absentéisme scolaire : Un recours déposé contre la suspension des allocations
Absentéisme scolaire : les allocations familiales suspendues
Cours séchés, allocations supprimées