Doit-on tester ces nouvelles culottes qui ne se lavent presque pas ?

Les sous-vêtements qui ne se lavent plus, on dit oui ou non ?
Les sous-vêtements qui ne se lavent plus, on dit oui ou non ?
Une marque éco-responsable vient de sortir une ligne de sous-vêtements qui n'auraient pas autant besoin de passer à la machine que les modèles traditionnels.
A lire aussi
Dans Ma Culotte : des cups et des serviettes lavables pour dédramatiser les règles
News essentielles
Dans Ma Culotte : des cups et des serviettes lavables...

L'environnement mérite que l'on fasse des efforts considérables sur nos modes de vie et de consommation, ça ne fait aucun doute. Réduire son empreinte carbone et ses déchets, polluer moins, consommer moins de viande, de poisson et privilégier les circuits courts reste essentiel. On fait aussi attention à ses vêtements, à leur provenance, à leur fabrication et aux conditions de travail des employé·es qui les confectionnent.

On se responsabilise en tentant de réaliser un maximum d'effort à notre échelle, dans chaque domaine. De nombreuses marques ont d'ailleurs décidé de mettre la main à la pâte en proposant des gammes plus respectueuses de la planète, ce qui nous ravit au plus haut point.

Seulement voilà, il y a des prototypes éco-responsables qui nous surprennent plus que d'autres. Si remplacer les cotons-tiges par l'oriculi (leur version à usages multiples) semble extrêmement bienvenu, laisser tomber nos petites culottes pour des sous-vêtements qui se lavent moins n'est bizarrement pas aussi attrayant.

C'est pourtant ce que propose la marque danoise Organic Basics avec ses modèles baptisés SilverTech 2.0.

Selon eux, la technologie de pointe à l'origine de cette nouveauté (sous-)vestimentaire détruirait les odeurs et 99,9 % des bactéries, permettant ainsi à la personne qui les porte de les renfiler le lendemain, le surlendemain, et ce pendant plusieurs jours d'affilée - sans passer par la case machine à laver.

"Le SilverTech 2.0 tire profit des propriétés antimicrobiennes de l'argent", explique la marque sur leur campagne Kickstarter. "Nous utilisons aussi du Polygiene directement sur le tissu, un traitement à base d'argent recyclé, pour un contrôle d'odeur optimal".

Un progrès de taille, il faut bien l'admettre, mais qui nous laisse plutôt dubitative.

Déjà, parlons franchement, les culottes ne contiennent pas que des odeurs à la fin de la journée et même si c'était le cas, tout le monde ne dégage pas les mêmes. La marque en est consciente et précise ainsi que "si une personne peut vivre pendant un mois dans son SilverTech, sa voisine aura peut-être besoin de laver le sien au bout de quelques jours."

On se demande si le modèle ne serait pas plus adapté aux hommes, qui ne produisent pas de sécrétions, et on se dit qu'on commencera peut-être par tester les chaussettes et les leggings de la ligne, avant de s'attaquer aux culottes.

Quoiqu'il en soit, Organic Basics rappelle que "moins de lessive économisera beaucoup d'eau et de CO2" et par conséquent, sera clairement mieux pour l'environnement. On soutient donc l'initiative des quatre créateurs qui veulent contourner le "sale con" qu'est l'industrie de la mode et on n'est pas les seules ; la campagne Kickstarter a déjà récolté environ 136 000 €.

À voir
Aussi