Et si ne pas faire l'amour pendant 90 jours renforçait votre couple ?

L'abstinence sexuelle pourrait êre bénéfique pour le couple.
L'abstinence sexuelle pourrait êre bénéfique pour le couple.
Si le sexe est l'un des ciments du couple, pour certaines, faire l'impasse sur les galipettes renforcerait la relation.
A lire aussi
Vivre une relation à distance... et autres conseils pour faire durer son couple
Mag
Vivre une relation à distance... et autres conseils pour...

La question de la fréquence des rapports sexuels pour maintenir une bonne dynamique dans le couple refait surface très régulièrement. En 2015, une étude publiée dans le Social Psychological and Personality Science a affirmé avoir trouvé le nombre d'or. Après avoir interrogé près de 30 000 personnes, elle a révélé que faire l'amour une fois par semaine était corrélé à l'accroissement du bonheur du couple. Une tendance confirmée par une autre observation montrant que si le nombre de rapports était plus élevé, aucun changement concernant l'épanouissement conjugal n'était noté. Mais une autre étude éditée dans le Social Indicators Research réalisée sur 15 000 individus a également prouvé que les gens qui faisaient l'amour deux à trois fois par semaine étaient plus heureux que ceux qui ne le faisaient qu'une fois.

Autant de données qui confirment ce que les sexologues affirment : il n'y a pas de règles en matière de libido. Les individus n'ont pas les mêmes besoins et certains décident même d'établir des périodes d'abstinence pour renforcer leur couple. C'est notamment le cas de Terry Crews, ancien joueur de football américain et acteur. Ce dernier a créé le buzz après avoir expliqué que lui et sa femme n'avaient pas eu de rapports sexuels pendant 90 jours et que cela leur avait permis de consolider leur mariage.

"90 jours, pas de sexe, seulement la relation, des discussions, des câlins. A la fin des 90 jours, je savais qui elle était et il ne s'agissait pas de l'emmener dehors car je savais qu'après, nous allions faire l'amour. Là, c'était : 'sortons car j'ai vraiment envie de discuter avec toi, je veux te connaître'", a-t-il expliqué au Huffpost Live. Pour lui, quand on est dans une relation, "on veut quelqu'un qui nous connaisse et qui nous aime en même temps." Alors que certains auront beaucoup de mal à comprendre la démarche, elle pourrait bien faire ses preuves.

Ne pas faire l'amour pendant quelques temps pourrait avoir des effets bénéfiques sur certains couples.
Ne pas faire l'amour pendant quelques temps pourrait avoir des effets bénéfiques sur certains couples.

Mettre le sexe de côté ? Pas si mauvais

La révélation de Tyler Crews a poussé pas mal de monde à se demander si la solution radicale de l'abstinence était la bonne. Pour Megan Fleming, psychologue clinicienne et thérapeute spécialiste des relations humaines, cela pourrait être vraiment bénéfique pour certains couples. Comme elle l'a expliqué à Men's Fitness, stopper tout rapport sexuel pendant un temps peut en effet permettre de consolider une relation amoureuse. Cela pourrait obliger les partenaires à se concentrer sur l'autre, à remarquer des choses auxquelles ils ne faisaient plus attention. "Souvent, il s'agit vraiment de sentir que votre partenaire vous voit et vous veut. Se sentir désiré par l'autre est le plus gros excitant", souligne-t-elle.

L'abstinence peut également aider à construire une relation plus forte avec sa moitié : avoir des discussions sur ses intérêts, ses peurs, ses envies... De quoi mettre en place une connexion plus forte au sein du couple. En plus de retomber amoureux de l'autre, ce break sexuel qui aura fait grandir l'intimité émotionnelle, serait un excellent moyen de retrouver une intimité physique sans le sexe. "Pour beaucoup de couples que j'aide, il y a une grande pression autour du sexe parce qu'ils ne ressentent pas l'intimité dans laquelle il trouve son fondement. Parfois, les rapports sexuels ont besoin d'être mis de côté pour briser le paradigme selon lequel ils sont la seule forme de toucher qui a de la valeur", a souligné Melissa Cohen, thérapeute pour les couples, à Mic.

Si cette absence de sexe pendant 90 jours a été pratiquée au sein d'un mariage, elle peut aussi s'appliquer au début d'une relation. Comme l'a souligné Megan Fleming, quand on rencontre quelqu'un, notre cerveau est dopé par des neurotransmetteurs. Ajoutés à l'alchimie et la passion qu'il y a entre les deux individus, ils offrent un véritable cocktail amoureux caractéristique de la phase "lune de miel" où tout va pour le mieux. Mais d'après l'experte, ce n'est qu'une passade vouée à disparaître qui peut être accrue par l'acte sexuel. Mais chacun finira par se rendre compte des défauts de l'autre et des choses qu'il n'apprécie pas vraiment. Megan Fleming croit donc que si les personnes veulent voir si elles peuvent véritablement s'entendre, cela peut être une bonne chose. Chacun verra ce qui l'attire réellement chez l'autre et saura si cette possible relation correspond à ses attentes et ses besoins.

Alors, on teste le break des 90 jours ?