J.K. Rowling : la sortie de son roman pour adultes décalée par crainte de piratage

J.K. Rowling : la sortie de son roman pour adultes décalée par crainte de piratage
J.K. Rowling : la sortie de son roman pour adultes décalée par crainte de piratage
Dans cette photo : J.K. Rowling
J.K. Rowling, l'auteure de la célèbre saga Harry Potter, sort à la rentrée son premier roman pour adulte, très attendu par les lecteurs. L'écrivain a cependant peur de voir son livre piraté et a décidé de décaler l'envoi de son manuscrit dans certains pays comme la Finlande ou l'Italie.
A lire aussi
"Sortez les violeurs du Parlement !" : le cri d'indignation des Indiens
News essentielles
"Sortez les violeurs du Parlement !" : le cri...


« Une place à prendre », le premier roman pour adultes de J.K. Rowling, devenue célèbre pour sa série de livres pour enfants Harry Potter, est pour le moins attendu par les fans de l’écrivain. En France, le livre sera disponible le 28 septembre, au lendemain de sa sortie en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis. Mais pour certains lecteurs, l’attente se prolongera : en effet, l’auteure britannique, craignant une diffusion précoce de ses 400 pages, a décidé de ne pas envoyer de copie aux éditeurs étrangers dans les pays qu’elle juge « à risque » avant le 27 septembre. Parmi les pays concernés, on compte la Finlande, l’Italie ou encore la Slovénie.

Cette mesure prise pour éviter tout piratage est décriée par les éditeurs, qui ne pourront pas traduire le roman à temps pour la sortie officielle du livre. Dans les pages du Guardian, l'éditeur slovène Andrej Ilc confie sa déception, assurant qu'il sera « contraint d'employer plus d'un traducteur et d'accélérer exceptionnellement le processus de production pour espérer le publier à temps pour Noël ». Alors qu’en Finlande, l’éditeur souhaite traduire les 400 pages du roman en trois semaines, une rapidité d’exécution qui pourrait avoir une incidence sur la qualité du texte au final.

Face au mécontentement provoqué par la décision de J.K. Rowling, l’agent de l’auteure, Neil Blair, a assuré qu’il s’agissait avant tout de « préserver le bonheur des fans plutôt que d'éviter le piratage. Chaque éditeur peut comprendre et saluer cela ». Il a par ailleurs affirmé qu'il n'y avait « aucune pression sur les éditeurs pour accélérer la production », rappelant qu'« Harry Potter n'a jamais été publié de manière simultanée sur toute la planète ».

Source : lemonde.fr
Crédit photo : AFP/ lapresse.ca

L’INFO DES MEMBRES

J.K. Rowling : « The Casual Vacancy » son nouveau livre pour adultes
JK Rowling : un nouveau livre pour l’auteure d’ « Harry Potter »
Harry Potter révolutionne le livre numérique

Plus d'actu sur : Rentrée littéraire 2012

"Le monde était à nous" de Closets : quand Sartre a refusé le Nobel - vidéo
"Dans le harem de Kadhafi", l'enquête fascinante d'Annick Cojean - vidéo
Rentrée littéraire : "Tigre, tigre !" de Margaux Fragoso
À voir
Aussi