Le travail ne fait pas le bonheur

Le travail ne fait pas le bonheur
Le travail ne fait pas le bonheur
Oisiveté mère du plaisir ? Une étude démontre que même si les personnes sans emploi sont peu satisfaites de leur sort en général, ils sont en fait plus heureux au jour-le-jour que s'ils travaillaient.
A lire aussi
Un Français sur deux malheureux au travail : oui, l'argent fait le bonheur
emploi
Un Français sur deux malheureux au travail : oui,...

Cette idée peut surprendre et pourtant une étude menée par un groupe d'économistes allemands, publiée dans The Economic Journal, réfute la pensée généralement acquise selon laquelle on serait plus malheureux sans-emploi. En utilisant la méthode dite de « reconstruction jour par jour », qui combine une enquête sur la façon dont le temps est employé et une mesure empirique du bonheur, le groupe d'économistes en a déduit que les personnes sans-emploi, tout en étant moins satisfaites de leur sort, avaient un niveau de satisfaction supérieur au jour le jour. La raison ? Le temps libre offert pour les loisirs et l’absence de stress. Un paradoxe qui devrait plaire aux demandeurs d’emploi…

ALLER PLUS LOIN :

Au chômage ? Ne baissez pas les bras !

Vous avez tendance à baisser les bras facilement ? Faîtes appel à un coach !

Pourquoi le chômage partiel se développe-t-il ?