Jeunes entrepreneurs : un nouveau prêt à taux zéro

Jeunes entrepreneurs : un nouveau prêt à taux zéro
Jeunes entrepreneurs : un nouveau prêt à taux zéro
L'Adie lance un nouveau fonds destiné à aider les micro-entrepreneurs de moins de 32 ans en situation de précarité. 1000 jeunes devraient en bénéficier chaque année.
A lire aussi
PMA, congélation des ovocytes... Willy Pasini décrypte les nouveaux moyens de faire un bébé
News essentielles
PMA, congélation des ovocytes... Willy Pasini décrypte...


Donner les moyens d'entreprendre à ceux qui n'en ont pas les moyens : tel est l’objectif de l’Adie, Association pour le droit à l’initiative économique, le premier opérateur de microcrédit en France pour les jeunes micro-entrepreneurs en situation de précarité.
L’association lance ainsi un fonds de prêt d’honneur à 0% d’un montant maximum de 5000 euros et complétant le microcrédit accordé, pour les jeunes porteurs d’un projet ayant un besoin de financement inférieur à 10 000 euros. L’idée étant d’aider à lutter contre le chômage des jeunes, en particulier ceux issus de quartiers en difficulté, dont le taux de chômage peut atteindre 40%. L’Adie souhaite à travers ce fonds permettre à 1000 jeunes chaque année de bénéficier de quasi fonds propres pour financer la création ou le développement de leur entreprise et ainsi être les créateurs de leur propre emploi. Ces prêts sans intérêts seront réservés aux jeunes de moins de 32 ans.
L’Adie rappelle que près de la moitié des moins de 25 ans souhaitent créer leur entreprise et en 2010, près d’un tiers des personnes ayant bénéficié des prêts de l’association avaient moins de 32 ans. Pour Catherine Barbaroux, Présidente de l’association, « ce fonds pour les jeunes est une solution supplémentaire, en plus du microcrédit et de l’accompagnement que l’association leur propose, pour les aider à créer leur entreprise, leur propre emploi ».
Une campagne d’information destinée aux jeunes porteurs de projets sera menée par l’Adie du 10 au 14 octobre.

Crédit photo : iStockphoto

VOIR AUSSI

Le microcrédit, ferment d’un monde nouveau
Le microcrédit a besoin de bénévoles
5 jours pour découvrir le microcrédit
Le microcrédit sur Internet a de l’avenir en France !