Vélo : le classement des meilleures villes pour pédaler en toute sérénité

Vélo : le classement des meilleures villes pour pédaler en toute sérénité
En ville, le vélo s'impose de plus en plus comme une alternative aux voitures, car il permet de se déplacer rapidement, ne pollue pas, et permet de faire un peu d'exercice. Amateurs de la petite reine, voici un classement qui pourrait influencer votre choix de destination pour le grand point de mai. Le numéro d'avril du magazine Terraeco a dressé un classement des meilleures villes pour rouler en toute tranquillité.


Faire du vélo ne comporte que des avantages, et certaines villes encouragent leurs habitants à en pratiquer le plus souvent possible. Le magazine Terraeco a ainsi réalisé un classement des villes où il fait bon pédaler. Verdict : Strasbourg, Bordeaux et Toulouse montent sur le podium.

Le vélo permet non seulement de se déplacer rapidement sans polluer, mais il est aussi un véritable allié santé ! En pratiquer régulièrement diminue considérablement le risque de maladies cardiovasculaires et présente un impact positif sur les risques de diabète, d’obésité, d’hypertension et sur la qualité de la masse osseuse.

Strasbourg est la ville de l'Hexagone la plus convertie à la bicyclette, et mérite donc son surnom de capitale française du vélo. « L’agglomération comprend de très nombreux aménagements cyclables (la moitié de sa voirie), qui sont de bonne facture (surtout des pistes séparées de la route). Elle a mis le paquet sur le stationnement, la pédagogie, la cartographie ou encore les déplacements de ses agents. Certes, Strasbourg part avec l’avantage d’être plane et d’avoir des rues très larges. Mais elle est bien en avance sur le peloton. Prochain projet, une « autoroute cyclable » construite d’ici à 2020, qui doit faire grimper la part modale du vélo de 8% à 20% » écrit Terraeco sur son site.

Bordeaux arrive deuxième. « La cité a repensé son centre-ville pour le vélo. On y trouve un réseau important de vélos en libre-service, des kilomètres de pistes cyclables, des zones 30 et des "zones de rencontre", des contre-sens cyclables, des feux où les vélos peuvent tourner à droite et même le "Pibal", un vélo dessiné par Philippe Starck » explique Terraeco.net.

Troisième au classement, Toulouse. « Avec pas moins de 15% de sa voirie aménagée pour les vélos, dont une bonne partie de pistes cyclables, et son grand réseau de vélos en libre-service, VélÔToulouse, Toulouse se hisse à la troisième place de notre palmarès, dans la roue de Bordeaux. Pour les départager, nous avons eu recours à la photo-finish (série de photos tirées très vite les unes après les autres). Encore un petit effort, notamment sur les places de stationnement pour le vélo – l’agglomération ne compte aujourd’hui que 3 000 arceaux, contre 12 000 à Strasbourg – et la Ville rose pourrait passer devant sa voisine girondine », révèle le magazine.

Nantes est quatrième, suivie par Grenoble. Nice, Le Havre et Limoges sont en queue de peloton.

Découvrez les résultats complets de l'étude sur Terraeco.net.

Le classement établi par le site Terraeco.net se base d’après les réponses à un questionnaire envoyé en début d’année à 40 municipalités françaises.

Elodie Cohen Solal


VOIR AUSSI

Droit des cyclistes : quelles sont les règles sur la route ?
Arabie Saoudite : les femmes autorisées à faire du vélo… accompagnées d’un homme
Le vélo, mauvais pour la sexualité féminine

comments powered by Disqus