Besoin d'un crédit conso ? Gare au surendettement !

Par
Publié le 25 mars 2009

Cette semaine, notre experte Alix Foriel vous parle des dangers à éviter lorsqu’on veut souscrire un crédit à la consommation. Gare au surendettement !
Besoin d'un crédit conso ? Gare au surendettement !


Pour pouvoir visionner cette emission, veuillez télécharger le plugin Flash Player disponible en cliquant ici.

Avec notre partenaire

 

C’est justement pour prévenir les excès du crédit à la consommation, que le gouvernement prépare un projet de loi. Le texte transpose deux mesures de la directive européenne sur le crédit aux consommateurs :


- Application des règles de protection des emprunteurs, pour tous les prêts jusqu’à 75 000 euros (contre 21 500 aujourd’hui)
- Allongement de la durée de rétractation de 7 à 14 jours.


La publicité sur les crédits sera également beaucoup plus encadrée.

 

Pour votre information, voici les différents types de crédit à la consommation.


1- Le prêt personnel
Il s’agit d’un crédit entre un établissement spécialisé (banque ou organisme de crédit) et un particulier. Il est accordé pour une durée relativement courte, qui va de trois mois à cinq ans. Le remboursement s’effectue par mensualités constantes. Le montant, le taux, et les conditions de remboursement sont fixés lors de la conclusion du contrat.

2- Le crédit affecté
Le crédit affecté est accordé en vue de l’achat d’un bien mobilier ou d’une prestation de service. Il est souvent contracté directement sur les lieux de vente des achats (meubles, appareils électroménagers, informatique…).
Le contrat d’un crédit affecté mentionne l’objet ou le service financé qui sera payé directement par l’organisme prêteur. En cas de défaut, ou de renonciation, le crédit est automatiquement annulé, sans frais.
Le crédit affecté est accordé pour une durée supérieure à trois mois.

 

3- La réserve d’argent
La réserve d’argent est également appelée crédit revolving ou crédit renouvelable ou crédit permanent. La réserve du crédit « revolving se renouvelle au fur et à mesure des remboursements que l’emprunteur effectue. Les organismes de crédit et de nombreuses enseignes de la grande distribution délivrent des crédits « revolving », assortis parfois de cartes de crédit.


La durée d’un crédit « revolving » est généralement d’un an, il est ensuite tacitement reconductible.
Lors de la reconduction du contrat de crédit « revolving », l’emprunteur peut s’opposer à cette dernière grâce à l’utilisation du bordereau-réponse qui est annexé à la proposition.

 

Nos avocats répondent à vos questions sur le crédit à la consommation: cliquez ici. Vous hésitez à souscrire un prêt personnel afin de combler votre découvert ? Regardez l’émission d’Alix Foriel, « Osez négocier votre découvert ».

Alix Foriel

Journaliste sur M6, LCI, et Bloomberg TV, Alix Foriel a su donner un visage féminin à l’économie. Elle est diplômée de l’école de journalisme de Columbia à New York et de l’IEP Paris. A ceux qui croient que les femmes ne sont capables que de dépenser leur argent sans compter, Alix répond que non, chacune peut facilement gérer son budget et le faire fructifier. Après tout, « l’argent est une affaire de femme » comme l’indique le titre de son livre paru aux éditions l’Archipel en octobre 2006. C’est également le titre de son émission sur le site. Alix a rejoint l’équipe de Terrafemina dès la première heure pour apporter tout son savoir-faire journalistique.

Taux d’intérêt
Pourcentage calculé sur le montant emprunté destiné à la rémunération de l'organisme prêteur. C'est le prix, le coût du crédit.
Mensualités
Somme payée chaque mois pour rembourser le crédit.
TEG
C'est le coût total du prêt consenti à l'emprunteur exprimé en pourcentage annuel du montant de ce prêt.

Bonjour à toutes. Aujourd’hui, dans l’Argent est une Affaire de femmes, je voudrais vous parler des pièges à éviter lorsqu’on prend un crédit à la consommation.
Je ne suis pas contre le fait de souscrire un prêt personnel lorsqu’il s’agit de financer une dépense extraordinaire, ou bien maintenir son pouvoir d’achat lorsqu’on traverse une période difficile.
Encore faut-il le faire avec prudence, se poser les bonnes questions, et bien s’informer. Ne cédez pas aux sirènes de certains établissements de crédit qui vous vendent des taux de rêve, assortis de l’assurance de recevoir du cash immédiatement. Il y a peut-être un vice caché.
D’abord, soyez bien consciente du montant des intérêts que vous aurez à rembourser, et pendant combien de temps vous allez vous retrouver endettée. Demandez au banquier d’être bien clair et transparent à ce sujet.
Evaluez précisément ce dont vous avez besoin comme argent. Pas la peine de souscrire un premier crédit, puis un deuxième un mois plus tard, puis encore un troisième… et puis retenez bien cette règle : votre crédit ne doit pas dépasser 30% de votre budget. Sinon, vous courez vite au surendettement…
Et si vous utilisiez plutôt votre épargne ? Pour savoir ce qui est le mieux, faites ceci. Evaluez ce que devrait vous rapporter votre livret d’épargne sur un an. Comparez-le au montant des intérêts du prêt que vous voulez souscrire. Si les intérêts du prêt sont plus élevés que les intérêts de votre livret, utilisez plutôt votre épargne.
Si jamais vous vous sentez dépassée, vous redoutez de ne plus pouvoir faire face aux échéances, n’attendez pas le dernier moment pour réagir. Décrochez votre téléphone et appelez votre banquier. Il a tout intérêt à ce que vous restiez solvable s’il veut récupérer son argent. Alors, vous pourrez certainement négocier avec lui un allongement de la durée de votre crédit. Ce qui vous permettra de diminuer vos mensualités.
En cas de nombreux crédits, vous pouvez faire appel à un établissement qui les rachètera tous en échange d’un seul et même prêt, certainement à un taux plutôt élevé. Encore une fois, soyez très prudente… Calculez bien ce qu’il va vous en coûter !
Bon courage et à très vite !

 

Commenter

15 commentaires

leslie2613 - 08/02/10 00:06
c'est clair le crédit à la consommation est un terrain glissant beaucoup d'organisme peu scrupuleux sont près à tous pour surendetter des personnes déjà dans le rouge
isa169 - 26/02/10 22:31
c'est vrai je ne comprend àpas tous ces gens qui se retrouvbvent surendétés!!! ils cumulent les créditrs et voilà ce qui arrive c'est vraiment de l'inconscience.
joelasaucisse - 17/04/10 18:08
attention au surendettement, une fois dedans, on a du mal à en sortir.
country33 - 06/11/10 19:19
Je dirais plutôt qu'il ne faut pas glisser dans la facilité .Trop dur de relever la tête.
dakota76 - 30/05/11 07:51
Je ne prendrai jamais de crédit à la consommation quand je ne peux pas m'acheter un truc je ne le fait pas je ne voudrais pas tomber dans cet engrenage.
latitechieuse - 18/07/11 19:21
la loi a changer depuis le premier mai 2011 cela s'appelle la loi lagarde
rosemary - 03/08/11 21:39
un credit conso' pfff mise à part dans une vrai banque et encore faut vraiment faire tres attention le reste ne sont que des voleurs avec des taux d'interets horrible!!! mieux vaut aller voir grand maman ou maman et lui demander si c'est possible un petit credit...
country33 - 17/11/11 14:13
Avec les taux pratiqué ce n'est même pas normal de les laisser faire, car ce sontdes personnes qui n'ont pas beaucopup de droits qui ont recours à ces crédits. Ca m'est arrivée aussi , je en crache pas dans la soupe.
vegasplump - 17/11/11 14:22
Notre société fait que nous somme constamment incité à avoir plus que ce que l'on devrait avoir et surtout plus que ce que l'on peut se payer, il y a des personnes plus influençables que d'autres et ils peuvent se faire rapidement avoir....
sandrine6405 - 17/11/11 15:26
Le gouvernement devrait etre bien plus exigeant avec ses sociétés de crédit à la consommation et les obliger à suivre des procédures plus strictes
rbarbara50 - 28/11/11 12:16
C'est a cause de ce genre d'organisme que les gens sont surendetté il devrait etre plus vigilant
ladymam - 12/12/11 17:00
c 'est tellement facile d 'avoir ce genre de prèt et tellement dificile d 'en sortir !
sandrine6405 - 12/12/11 21:44
tout à fait, on voit beaucoup de publicités pour ces sociétés de crédit et il suffit d'un coup de téléphone et quelques renseignements donnés pour avoir de l'argent mais à des taux très élevés
franmic64 - 22/01/12 15:17
J'aurais bien trop peur d'entrer dans la phase de l'endettement avec tous ces micros crédit mirobolants!
country33 - 06/08/12 19:23
C'est certain que des gens en ont usé et abusé quand ils ont pensé que trop endetté le gouvernement passerait l'éponge.
Fermer