Pourquoi l'ananas est-il devenu le symbole des femmes stériles ?

L'ananas, synonyme de sororité ?
L'ananas, synonyme de sororité ?
On connaissait la portée "sexo" de certains fruits - en versions emojis par exemple. Mais c'est un symbolisme bien plus fort que sous-tend aujourd'hui l'ananas. Ce délice fruité est devenu le totem des femmes infertiles.
A lire aussi

C'est un met essentiel aux repas estivaux, parfait pour clôturer un repas, avec fraîcheur et piquant. Mais pas que. Car aujourd'hui, les ananas sont devenus un symbole puissant pour les femmes aux prises avec l'infertilité, nous apprend le New York Times. Des groupes Facebook réservés aux principales intéressées aux hashtags des posts Instagram liés à la fécondation in vitro, le fruit est désormais un signe de reconnaissance pour les femmes stériles.

Et ce sont même les professionnel·les du domaine médical qui nous l'affirment. Interrogée par le journal américain, la Dr Aimee Eyvazzadeh, spécialiste en fertilité, nous explique que la grande majorité de ses patientes (75 %) débarquent toujours, dans l'attente d'une opération de fécondation in vitro, avec un objet (cahier, cartable, bijou) ou un vêtement (t-shirt, robe) sur lequel figure un ananas. Une réappropriation du fruit qui ne cesse de fasciner. Mais de quoi ces ananas appétissants sont-ils donc le nom ?

La tribu de l'ananas

D'hospitalité et d'accueil, nous répond le New York Times, qui voit là les valeurs traditionnelles de ce fruit doux-amer. Mais en s'attardant sur l'usage de mots-clés comme #PineappleTribe (la tribu de l'ananas) qu'emploient les femmes en voie de fertilisation in vitro afin de communiquer sur Instagram, un tout autre sens semble surgir. L'ananas serait le fruit du soleil et des lendemains qui chantent, essentiel à celles qui doutent et angoissent.

Un réconfort utile, aux vertus médicinales certaines. La Dr Eyvazzadeh explique par exemple que la bromélaïne (le mélange d'enzymes que contient l'ananas) peut améliorer le processus d'implantation de l'embryon durant les opérations de FIV (fécondation in vitro). Cependant, ses confrères n'hésitent pas à démentir cette idée répandue chez les patientes. Tel le Dr Tomer Singer, endocrinologue spécialiste de la reproduction, pour qui aucun lien de corrélation n'a encore été démontré "entre le fruit et la fertilité". L'ananas n'est pas un "produit-miracle".

De plus, la Dr Aimee Eyvazzadeh rappelle qu'une dégustation d'ananas la veille d'une implantation n'est pas conseillée : cela peut "bouleverser le ventre le jour du transfert". A consommer avec modération, donc. On s'en doute, l'attachement des femmes infertiles au fruit du soleil ne doit pas être perçu sous un angle purement scientifique. L'ananas est un lien affectif, le symbole solaire d'un parcours de femme qui n'est pas sans encombres. C'est un "puissant hommage" à l'expérience de la FIV, appuie la trentenaire Gina Rosales, patiente qui a déjà connu deux fécondations in vitro.

Pour celles qui l'affichent au quotidien, l'ananas est une façon optimiste, ludique et colorée de "donner de la force à toutes les femmes qui traversent une période merdique", ajoute Alexis Pearson trentenaire à la tête d'une boutique Etsy intitulée ThisWildNest - il y vend, entre autres choses, des objets à l'effigie du fruit gourmand. Ainsi abondent sur les réseaux sociaux les selfies d'internautes qui offrent des ananas à leurs copines infertiles. A l'image de la Dr Lora Shahine, qui tend à une amie - en plein processus de fécondation in vitro - ce joli ananas en peluche. A la lire, "c'est un symbole de bonne fortune et de prospérité". Une chaleureuse intention.

De prospérité, et de sororité, aussi ! En ayant choisi l'ananas comme signe de reconnaissance, "les femmes célèbrent leur parcours de fertilité et se connectent avec celles qui font le même trajet qu'elles", affirme au New York Times la mère de famille Kati Magnauck. Celles-ci, au fil des publis taguées "Pineapple Tribe", sont qualifiées de "IVF sisters" (soeurs de fécondation in vitro) ou de "IVF warriors" (les guerrières de la FIV).

Biscuits à l'ananas, leggins et autres carnets aux motifs ananas ponctuent les épreuves qu'affrontent ces femmes et sont employés par leurs proches afin de revendiquer leur soutien. Tout en éclaircissant la vie de celles dont le moral n'est pas forcément au beau fixe, ces totems servent ainsi à aborder un sujet encore bien trop tabou.

Assigner une image aussi "pop" à un thème si complexe permet de libérer la parole. "Nous essayons de briser le silence de l'infertilité et de le normaliser. On ne devrait pas en parler à voix basse", explique Sara Marshall-Page, la cofondatrice du magazine spécialisé ivfbabble, qui propose des épingles en forme d'ananas. Le site érige l'ananas en emblème "d'amitié et de chaleur". En somme, comme l'énoncent les membres de la "tribu", un synonyme de "positive vibes" : de bonnes vibrations.

A la fin, il n'est pas rare que les bébés mis au monde portent des vêtements présentant le joyeux fruit - qui s'affiche aussi parfois sur leurs veilleuses. Comme une manière de boucler la boucle. Et, entre publications marquées du sceau de la "tribu de l'ananas" et témoignages de patientes ou de professionnelles de la santé, c'est alors un même mot qui, revient, inlassablement, dès qu'il est question du fameux fruit : HOPE. L'espoir.