Lire des livres, le meilleur moyen pour vivre plus longtemps

La lecture augmente l'espérance de vie
La lecture augmente l'espérance de vie
La lecture n'est pas seulement un excellent moyen d'échapper à son quotidien, elle a aussi des bienfaits insoupçonnés sur notre santé. Une récente étude américaine va même jusqu'à avancer que lire prolongerait notre espérance de vie. On vous explique.
A lire aussi

La lecture, une activité sédentaire ? Si se plonger dans un livre durant des heures n'est certainement pas le meilleur moyen de se dépenser, de nombreuses recherches ont prouvé par le passé que la lecture était bonne pour notre santé. Stimulation du cerveau, plus grand sens de l'empathie, un stress réduit... ses bienfaits sont certains. Mais saviez-vous que bouquiner permettait également de prolonger l'espérance de vie ? C'est en tout cas ce qu'affirme une récente étude menée par l'Université de Yale et rapportée par le New York Times.

Pour arriver à cette bienheureuse conclusion, les scientifiques ont étudié 3635 personnes âgées de 50 ans et plus qu'ils ont divisé en trois groupes : ceux qui ne lisent pas, ceux qui lisent jusqu'à 3h30 par semaine, et ceux qui lisent plus de 3h30 par semaine. Tout d'abord, ils ont découvert que les personnes qui dévorent le plus de bouquins sont des femmes qui ont suivi des études supérieures et qui gagnent bien leur vie. Jusqu'ici, rien de vraiment surprenant puisque plusieurs études ont déjà démontré par le passé que les lecteurs les plus assidus sont en fait des lectrices. Mais les chercheurs de l'Université de Yale ne se sont pas arrêtés là. Ils ont également étudié plusieurs facteurs comme l'âge des participants, leur santé, leur tendance à la dépression, ou encore leur statut marital et ont découvert que lecture et espérance de vie étaient liées.

La lecture, l'élixir de jouvence qu'on n'attendait pas

Ainsi, comparées aux personnes du premier groupe qui ne lisent pas du tout, celles qui lisent au moins 3h30 par semaine ont 17% de chance en moins de mourir dans les 12 années qui suivent. Quant aux personnes du troisième groupe – qui lisent plus de 3h30 par semaine – leur espérance de vie augmente de 23% sur douze ans. Par rapport à celles qui ne lisent pas, elles gagnent en moyenne 2 années de vie. De quoi se motiver à ouvrir un bon bouquin.

Mais alors, comment expliquer le côté élixir de jouvence de la lecture ? Comme indiqué plus haut, il a déjà été prouvé que cette activité était bonne pour la santé. Elle booste notre cerveau, fait travailler notre mémoire et permettrait même de réduire la détérioration cognitive de 32%. Meilleure alliée des gens anxieux, elle permet également de réduire le stress de 68%. Enfin, notons que lorsqu'on se plonge dans un livre, notre rythme cardiaque se stabilise. La lecture, où comment retarder les effets du vieillissement sans bouger de son canapé.