Travailler moins pour profiter plus : les pères de famille prêts à sacrifier leur salaire

De plus en plus d'hommes souhaitent travailler moins
De plus en plus d'hommes souhaitent travailler moins
Une nouvelle étude anglaise montre que les hommes occupant des postes à responsabilité et qui font bouillir la marmite au sein de leur foyer sont de plus en plus nombreux à souhaiter travailler moins, quitte à voir leur salaire baisser.
A lire aussi
Les femmes doivent-elles (vraiment) arrêter de travailler le 7 novembre à 16h34 ?
News essentielles
Les femmes doivent-elles (vraiment) arrêter de travailler...

Travailler moins pour avoir plus de temps, c'est le souhait que formulent de plus en plus d'hommes, d'après une étude anglaise portant sur les "breadwinners", soit les hommes qui assurent financièrement les besoins du foyer.

Les données concernant 4000 hommes vivant dans 12 pays européens révèlent en effet que ces hommes qui gagnent l'essentiel des revenus travaillent plus que les hommes célibataires, que les hommes dont les compagnes gagnent le même salaire, ou que ceux dont la partenaire fait bouillir la marmite. Par conséquent, ces hommes sont plus enclins à se sentir débordés que les autres, notamment en raison des multiples responsabilités qu'ils endossent, et à souhaiter lever le pied.

Ainsi 58% des pères de famille dont le salaire représente l'essentiel des revenus du foyer aimeraient travailler moins, même si cela signifie gagner moins d'argent. Au passage, les hommes sans enfants sont 57% à souhaiter la même chose, ce qui montre qu'avoir du temps n'est pas l'apanage des pères de famille.

Il est temps que les entreprises fassent des efforts

S'il paraît compréhensible que les hommes occupant des postes à responsabilité puissent souhaiter travailler moins en raison de leur revenus déjà élevés, cette étude montre néanmoins très clairement une volonté chez les hommes de profiter de leur famille en trouvant un meilleur équilibre entre travail et vie personnelle.

Malheureusement les entreprises ne semblent pas avoir pris acte de ce souhait de plus en plus présent ; elles exigent de leur employés de longues journées de travail sans fournir de solutions pour réduire le temps de travail de ceux qui occupent des postes élevés dans la hiérarchie. Par ailleurs les managers, qui ont théoriquement plus d'autonomie et de contrôle sur leur emploi du temps, finissent généralement par travailler plus que les autres malgré ces libertés.

En montrant que les hommes ont de plus en plus envie de trouver un équilibre au sein de leur vie, cette étude témoigne de la nécessité pour les entreprises de reconnaître l'importance de cet équilibre pour les femmes comme pour les hommes.