Expo photo LaBruce : Rossy de Palma scandalise l'Espagne en nonne sexy

Expo photo LaBruce : Rossy de Palma scandalise l'Espagne en nonne sexy
Expo photo LaBruce : Rossy de Palma scandalise l'Espagne en nonne sexy
Dans cette photo : Rossy de Palma
L'exposition « Obscenity » de Bruce LaBruce, star du film trash et du porno gay, met en scène l'actrice Rossy de Palma en religieuse très sexy. Un parti pris qui a suscité la colère d'associations conservatrices qui crient au blasphème.
A lire aussi
Une femme non voilée et en mini-jupe scandalise l'Arabie saoudite
News essentielles
Une femme non voilée et en mini-jupe scandalise l'Arabie...


Religion et sexualité font bon ménage dans l’art. Mais ce mariage n’est pas du goût de certains ultraconservateurs. Ainsi, suite à l’inauguration le 16 février d’« Obscenity » à Madrid, une exposition de photos de Bruce LaBruce, spécialiste du film trash et du porno gay, les associations catholiques et ultraconservatrices s’insurgent. Parmi la cinquantaine de photographies qui sont exposées, beaucoup mettent en scène des figures religieuses dans des situations profanes et ouvertement sexuelles. C’est d’ailleurs ce que revendique Bruce LaBruce sur le site de la Fresh Gallery qui l’expose : l’objectif est de « présenter une série de portraits qui illustrent la convergence divine entre le sacré et le profane », car « les vies des saints sont pleines d'actes extatiques et de sexualité sublimée qui s'expriment dans des formes plus perverses et sexuelles ».

On peut ainsi voir l’actrice fétiche du réalisateur Pedro Almodovar, Rossy de Palma, déguisée en nonne ultra sexy, vêtue d’un simple corsage noir en dentelle au décolleté pigeonnant, regard langoureux et chapelet entre les dents. Une autre photographie montre la chanteuse espagnole Alaska en robe moulante noire, bouche ouverte et pause peu catholique, une hostie sur la langue.

Des images qui ont déclenché les foudres d’associations catholiques ou ultra-conservatrices. AES (Apostolado eucaristico) a ainsi organisé une manifestation devant la galerie vendredi soir, criant au blasphème et appelant à défendre « nos racines chrétiennes ». L’association Franco quant à elle fustige une « exposition de l’injure » et une « attaque virulente et morbide contre la religion catholique ».

Bruce LaBruce n’en est pas à son premier scandale : il a été de nombreuses fois censuré, comme lorsque son exposition de 400 polaroïds exposés en 2001 au Portugal avait été saisie et interdite à l’entrée dans son pays.

VOIR AUSSI

« Piss Christ » : la photo d'Andres Serrano n'est pas offensante
"Golgota Picnic" : la liberté d'expression menacée
Golgota Picnic : « Les intégristes veulent restaurer le délit de blasphème »

L'INFO DES MEMBRES

Marc Jacobs dans la provocation