Only God Forgives : interdit aux moins de 12 ou 16 ans ?

Only God Forgives : interdit aux moins de 12 ou 16 ans ?
Only God Forgives : interdit aux moins de 12 ou 16 ans ?
Dans cette photo : Ségolène Royal
Le film « Only God Forgives » de Nicolas Winding Refn a “surpris”, “choqué”… bref vous l’aurez compris le film jugé « ultra violent » n’est pas passé inaperçu, même la politique s’en est mêlée. Dernièrement, Ségolène Royal a regretté que la Ministre de la culture Aurélie Filipetti ait déclassé à moins de 12 ans ce film, sous la pression des producteurs. La Ministre explique que sa véritable fonction n'est pas de juger les films, demande une modification et ni une ni deux le film change de visa passant à moins de 16 ans. Mais, qui classe les films ? Comment fonctionne la Commission de Classification des œuvres cinématographiques ? Quel est le rôle du Ministre de la Culture ? Nous vous expliquons tout.
A lire aussi
L'actrice d'"Avengers", Lexi Rabe, victime de harcèlement à seulement 7 ans
News essentielles
L'actrice d'"Avengers", Lexi Rabe, victime de harcèlement...

Commission de Classification des œuvres cinématographiques :

La Commission est une sous-branche du Centre National du Cinéma et de l’image animée. L’assemblée est composée de 28 membres titulaires et 55 suppléants. Cette Assemblée a pour but de prendre débat sur la classification des films. La mission première des experts est de s’assurer de la protection de l’enfance au cinéma.

Activités de la CCC :

Tout film français ou étranger de court ou de long métrage doit être visionné intégralement par la Commission de classification avant projection.
Les œuvres et leur bande-annonce sont visionnés une première fois par une sous-commission. A la fin du visionnage un rapport est établi pour faire état de l’avis de chaque membre. Le rapport est remis au président de la Commission. Si l’œuvre est votée à l’unanimité, pas besoin d’avoir recours à l’assemblée plénière.

L'assemblé plenière :

"Only God Forgives" de Nicolas Winding Refn n’est pas passé au conseil disciplinaire mais pas loin. L’assemblée plénière a revu le film et débattu sur les thèmes de la violence, la sexualité, les comportements délinquants… tout les sujets qui peuvent heurter la sensibilité du jeune public.

La classification :

Il n’y a pas de grille préétablie pour juger si tel ou tel film va rentrer dans une case particulière. L’avis est subjectif. D’où l’importance de débattre en assemblée sur son choix.
Quatre types de visa son déployés pour classer un film :
- Visa tous publics - exemple : les films d’animation
- Visa interdit aux moins de 12 ans - exemple : « Drive » de Nicolas Winding Refn
- Visa interdit aux moins de 16 ans - exemple : « Only God Forgives » de Nicolas Winding Refn
- Visa interdit aux moins de 18 ans : concerne les films comportant des scènes de sexe non simulées ou de très grande violence.

Le ministre de la Culture dans tout ça ?

Au vu de l’avis émis par la Commission de classification, c’est le ministre de la culture qui statue en faveur de cette classification.


Suivez-nous sur Twitter pour ne plus rien louper !!!