Jean Dujardin triomphe à Cannes

 Jean Dujardin triomphe à Cannes
Jean Dujardin triomphe à Cannes
Dans cette photo : Jean Dujardin
Le jury du Festival de Cannes a décerné le prix d'interprétation masculine à l'acteur français Jean Dujardin pour son rôle dans « The Artist », de Michel Hazanavicius, un rôle muet qui joue à plein sur les performances zygomatiques du comédien. Côté féminin, Kirsten Dunst a raflé le prix d'interprétation pour « Melancholia » de Lars Von Trier.
A lire aussi

Il fallait oser. « The Artist », de Michel Hazanavicius (bande-annonce ci-dessous) est un film muet et en noir et blanc, qui raconte la chute inexorable d’un acteur de ce cinéma, soudain has been. Dans le Hollywood de la fin des années 20, George Valentin - Jean Dujardin - est une vedette du cinéma muet à qui tout sourit, mais l'arrivée des films parlants va le faire sombrer dans l'oubli. Au contraire, Peppy Miller, jeune figurante, va elle, être propulsée au firmament des stars. Ajouté à la sélection officielle deux jours avant le début du festival, le destin de ce film qui intrigue tout le monde était donc de séduire le jury présidé par Robert De Niro, qui a attribué à l’ancien partenaire de Chouchou dans « Un gars, une fille », le prix d’interprétation masculine. Nommé aux César 2007 pour son rôle dans « OSS 117 : Le Caire, nid d’espions », du même réalisateur, Jean Dujardin était reparti les mains vides. Désormais sa carrière internationale n’a plus qu’à décoller.
Kirsten Dunst connaît le même état de grâce. Sa performance en mariée dépressive dans « Melancholia » lui vaut le prix d’interprétation féminine. Un an après le choc d’ « Antichrist », et la distinction de Charlotte Gainsbourg, le dernier film de Lars Von Trier a fait l’unanimité à Cannes, malgré les sorties douteuses de son réalisateur, et aurait même frôlé la Palme d’Or. C’est finalement le très discret et même invisible Terrence Malick - qui n’est pas venu chercher sa Palme par timidité -, qui l’a emporté, avec « The Tree of Life », annoncé depuis deux ans comme le candidat idéal pour la compétition cannoise.
Les Français s’en sortent bien puisque le film de Maïwenn, « Polisse », a remporté le Prix du jury, tandis que les Frères Dardenne, qui repartent rarement bredouille de Cannes, ont obtenu le Grand prix du jury pour « Le gamin au vélo ».

Crédits photo : @Festival de Cannes


Voir la Bande-annonce de « The Artist » :



Le Palmarès complet :

Palme d'Or : « The Tree of Life » réalisé par Terrence Malick
Grand Prix Ex-aequo : « Bir Zamanlar Anadolu'da » réalisé par Nuri Bilge CEYLAN et « Le gamin au vélo » réalisé par Jean-Pierre et Luc DARDENNE
Prix de la mise en scène : Nicolas WINDING REFN pour « Drive »
Prix du scénario : Joseph CEDAR pour « Hearat Shulayim »
Prix d'interprétation féminine  : Kirsten Dunst dans « Melancholia » réalisé par Lars Von Trier
Prix d'interprétation masculine : Jean Dujardin dans « The Artist » réalisé par Michel Hazanavicius
Prix du Jury : « Polisse » réalisé par MAÏWENN
Palme d'Or du court métrage : « Cross » réalisé par Maryna VRODA
Prix du Jury - court métrage : « Badpakje 46 (maillot de bain 46) » réalisé par Wannes DESTOOP

VOIR AUSSI

Cannes clôture en beauté avec « Les bien-aimés » de Christophe Honoré
Cannes : « Ceci n’est pas un film », le film sur clé USB d’un iranien censuré
« La piel que habito » : Pedro Almodovar à fleur de peau
« Melancholia » de Lars Von Trier : Dunst, Gainsbourg et Sutherland à Cannes
Cannes : Brad Pitt et Sean Penn, duo gagnant pour « The Tree of Life »

L’INFO PAR NOS MEMBRES

Cannes : Lars Von Trier dérape sur Hitler et sur Israël
Samy Naceri, grosse colère et garde à vue en plein festival de Cannes
Festival de Cannes : l’Eden Roc, hôtel des stars

Retrouvez tout les infos du Festival de Cannes sur Terrafemina