CV truqué : démission de Scott Thompson, PDG de Yahoo!

Scott Thompson, en poste depuis cinq mois à la tête de Yahoo!, a démissionné de ses fonctions, dix jours après les dénonciations sur son CV truqué. Le fonds spéculatif Third Point, actionnaire du groupe à hauteur de 5,8%, est à l'origine de cette polémique.
A lire aussi


Des inexactitudes dans son CV sont à l’origine du départ brutal de Scott Thompson, PDG de Yahoo! depuis 2012. Le hedge fund Third Point, qui souhaite renouveler le Conseil d’administration depuis un long moment, a donc réussi à évincer le cinquième PDG en cinq ans de l’un des pionniers d’Internet. Third Point avait déjà fortement poussé Carol Bartz, prédécesseur de Scott Thompson, débauchée de la tête du géant du paiement en ligne Paypal, vers la sortie en septembre 2011. A l’origine des accusations lancées le 4 mai dernier par le fonds spéculatif, une erreur sur le CV du président de Yahoo! : sur un document boursier paru fin avril, il était mentionné que Scott Thompson était titulaire d’une licence en comptabilité et en informatique. Or, il n’a obtenu que la première qualification.

Un communiqué laconique transmis dimanche soir annonce que Ross Levinsohn assurera l’intérim de Scott Thompson, qui «  a quitté l’entreprise ». Roy Bostock a également été évincé de la présidence du Conseil d’administration et sera remplacé par Fred Amoroso. Ross Levinsohn, directeur de la branche Médias du groupe Yahoo!, devrait gérer les affaires courantes et « dirigera au jour le jour la marche de la société, aidé par l'équipe existante des cadres dirigeants de Yahoo! ». Third Point a également réussi à faire entrer trois collaborateurs au sein du Conseil d’administration du géant informatique : Daniel Loeb, le président du fonds spéculatif, ainsi qu’Harry Wilson et Michael Wolf, deux de ses proches, intégreront l’équipe dès mercredi.

Cet énième changement à la tête de la société californienne est un nouveau coup dur : Yahoo!, en déclin depuis 2005, est régulièrement menacé de rachat, notamment par Microsoft. Une décision qui ne devrait pas vraiment servir ses intérêts dans les mois à venir, mais qui pourrait s’avérer payante pour redresser le groupe à moyen terme.

Laure Gamaury

Avec AFP
Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Yahoo contre Facebook : la guerre est déclarée
Peter Thiel : 100 000 dollars pour ne pas faire d’études supérieures

L’INFO DES MEMBRES

Yahoo sera-t-il racheté par Google ?