Marre de Facebook, ils se défoulent sur Twitter

Marre de Facebook, ils se défoulent sur Twitter
Marre de Facebook, ils se défoulent sur Twitter
Depuis deux jours le hashtag #UneRaisonDeQuitterFacebook garde la pole position dans les trendtopics de Twitter. Les Twittos se lâchent pour dénoncer le réseau social qu’ils ont assez vu. Aperçu de ce qu’ils ne supportent plus sur Facebook.
A lire aussi


Mark Zuckerberg fait-il encore rêver ses fans ? Comme Madonna, la star des geeks a peut-être perdu quelques plumes à force de vouloir pousser plus loin la machine. Le hashtag #UneRaisonDeQuitterFacebook remporte un succès inquiétant pour la firme de Palo Alto. Les Twittos s’en donnent à cœur joie, mais pas forcément sur les sujets qu’on attendait. La confidentialité, et la protection des données ne sont pas les reproches les plus fréquents dans ce bashing généralisé.


Ce qui rend les abonnés Facebook irritables, ce sont les autres, leurs amis, et tout ce qui pollue leur timeline : les dix invitations par semaine aux jeux ; Farmville et Cityville en tête, jugés « débiles », la niaiserie des kikoolol –les no life du web qui écrivent en langage SMS-, les campagnes « j’aime » pour les photos d’enfants cancéreux, les pubs pour les régimes miracles, la messagerie qui affiche l’heure de lecture du message, d’où : obligation de répondre, et les photos taguées.
Etant donné la chute vertigineuse de l’action Facebook –moins 37% depuis son entrée en bourse-, et le bénéfice affiché de la société de 12 cents, le réseau social a peut-être intérêt à ménager ses millions de fidèles, pour lui faire avaler la publicité sociale et les statuts sponsorisés –utilisation du soutien des internautes aux marques- censés rendre l’entreprise rentable sous peu…

VOIR AUSSI

Facebook : comment désactiver la reconnaissance faciale ?
Facebook, Apple, Google, : une nouvelle bulle Internet ?
Facebook : échec de son entrée en bourse
Twitter : deux leaders politiques sur trois ont un compte

Dans l'actu