#SlaneGirl : une ado photographiée en pleine fellation harcelée sur Twitter

#SlaneGirl : une ado photographiée en pleine fellation harcelée sur Twitter
#SlaneGirl : une ado photographiée en pleine fellation harcelée sur Twitter
Prise en photo alors qu'elle pratiquait une fellation sur deux jeunes hommes, au beau milieu d'un concert d'Eminem, une adolescente de 17 ans s'est retrouvée la cible d'un harcèlement mondial sur Twitter et Facebook. La popularité du hashtag #SlaneGirl aurait finalement conduit l'imprudente à l'hôpital. Encore une histoire de sexisme extraordinaire.
A lire aussi


On ne sait pas ce qui est passé par la tête de cette adolescente, pour s’exhiber en plein acte sexuel lors d’un concert du rappeur Eminem le 17 août dernier, dans le château de Slane en Irlande. La jeune fille a été prise en photo par plusieurs spectateurs avec leur smartphones alors qu’elle pratiquait une fellation sur deux jeunes hommes. Les clichés, postés sur Internet, ont été partagés sur les réseaux sociaux et ont suscité les commentaires de milliers d’internautes. Sur Twitter, le hashtag #SlaneGirl (« la fille de Slane ») et sa variante #SlaneSlut (« la salope de Slane ») a commencé à devenir très populaire, et une page Facebook a été créée, récoltant plus de 8 000 likes.

La « fille de Slane » veut retourner au lycée

Selon le journal Irish Independent, l’adolescente choquée par ce lynchage médiatique aurait fait un bref séjour à l’hôpital et serait ensuite rentrée chez elle. Elle s’apprêterait à reprendre le chemin du lycée. La jeune fille, qui a décidé de ne pas porter plainte contre les auteurs des photographies, serait, selon la police qui l’a rencontrée, « extrêmement bouleversée et affligée par l’incident ».


Une vidéo prise dans la même journée montre que l’adolescente a été au centre des moqueries d’un groupe de jeunes et qu’on l’a encouragée à se livrer à des actes sexuels sur un jeune homme. On la voit en train de l'embrasser, tandis que des spectateurs du concert les regardent et lui demandent de lui faire une fellation. On entend même une jeune femme demander : « Est-ce que quelqu’un la connaît ? », et un garçon répondre : « F**k, no ». Dans la même soirée, d'autres photos montrent la jeune fille en train d’embrasser le jeune homme tandis qu’il la touche, et en train de pratiquer une fellation sur un autre jeune homme. À la demande de la police, les photos et vidéos ont été supprimées de YouTube, Twitter, Instagram et Facebook

Des relents de chasse aux sorcières

La mésaventure de la fille de Slane vient démontrer une fois de plus l’agressivité des internautes, en particulier les adolescents, sur les sujets touchant au féminin, et leur penchant pour un sexisme violent et spontané, qui confine presque à la chasse aux sorcières. L’imprudente exhibitionniste du concert d’Eminem se retrouve au centre d’une campagne en règle de cyberbullying (ou cyber-harcèlement) et de slut-shaming, comme l’explique très bien l’auteur du blog Je sais donc je suis, qui rapporte cette histoire.

Plus légèrement, le compte @Yes_You’reSexist mettait récemment en lumière le potentiel graveleux et douteux des blagues d’internautes sur le sujet des rapports hommes-femmes, et des femmes en général. Heureusement, Twitter fédère aussi, avec la même efficacité, des mouvements de soutien et des messages de tolérance, comme ce hashtag, apparu aussi vite que le premier : #SlaneGirlSolidarity. Le seul espoir pour les futures « filles de Slane ».

VOIR AUSSI

Slut-shaming : faut-il rallonger sa jupe pour s'épargner les critiques ?
Slutwalk : lâcher de "salopes" à Paris
"Breaking Bad" : Anna Gunn menacée de mort par des fans sexistes ?

Dans l'actu