Elle prend des selfies pendant 6 ans pour lutter contre sa maladie

Elle prend des selfies pendant 6 ans pour lutter contre sa maladie
Elle prend des selfies pendant 6 ans pour lutter contre sa maladie
Pour arrêter de s'arracher compulsivement les cheveux, Rebecca Brown a expérimenté une thérapie d'un nouveau genre : le selfie. Chaque jour ou presque durant sept ans, la jeune Britannique s'est prise en photo pour illustrer son combat et témoigner sur la maladie qui lui a longtemps gâchée la vie.
A lire aussi


Depuis ses 14 ans, Rebecca Brown souffre d'une maladie méconnue : la trichotillomanie. Aussi spectaculaire qu'handicapant, ce trouble se caractérise par l'arrachage compulsif des cheveux, des poils, voire des sourcils et des cils, menant dans les cas les plus graves à une alopécie, c'est-à-dire à la disparition des cheveux.

Souvent symptomatique d'un mal-être sous-jacent, la trichotillomanie se manifeste par des épisodes qui surviennent souvent suite à un moment de stress, d'angoisse ou de colère. Passagère et bénigne dans la plupart des cas, elle peut néanmoins devenir un véritable trouble du comportement lorsqu'elle persiste à l'adolescence.

Pas d'egotrip mais du thérapeutique avec ses selfies

C'est de cette maladie dont souffre Rebecca Brown. Aujourd'hui âgée de 21 ans, cette jeune Britannique a commencé à s'arracher compulsivement les cheveux à l'âge de 14 ans. L'angoisse des examens, la perte de son grand-père, une première rupture amoureuse… Autant d'évènements qui ont précipité la perte des cheveux de Rebecca. Souffrant de grave dépression, la jeune fille a longtemps été hospitalisée après des épisodes à la suite desquels elle s'est retrouvée presque chauve.

Malgré tout, Rebecca a décidé de ne pas se laisser abattre. Étudiante en art vidéo, la jeune fille a trouvé un moyen original de lutter contre la trichotillomanie : le selfie. De ses 14 à ses 21 ans, Rebecca Brown s'est prise en photo tous les jours. De ses milliers de clichés, elle en a tiré un montage vidéo touchant de sincérité où elle témoigne du trouble qui lui a longtemps gâché la vie. Sans larmoiement ni apitoiement, Rebecca témoigne de sa vie, des moments heureux où elle affiche encore sa chevelure blonde, à ceux, plus sombres, lors de rechutes. Son combat continue… 



Postée le 8 juin dernier sur YouTube, la vidéo de Rebecca a été visionnée plus de 3 millions de fois en un mois.