Danone, LVMH et EDF, entreprises préférées de étudiants en 2012

Danone, LVMH et EDF, entreprises préférées de étudiants en 2012
Danone, LVMH et EDF, entreprises préférées de étudiants en 2012
La 27e édition du classement des entreprises préférées des étudiants a été publiée par TNS-Sofres. Ces sociétés sont considérées comme des valeurs sûres par les élèves d'écoles de commerce et d'ingénieurs.
A lire aussi
Au Bangladesh, une étudiante brûlée vive pour avoir porté plainte pour agression sexuelle
News essentielles
Au Bangladesh, une étudiante brûlée vive pour avoir porté...


Pour ce 27e classement des entreprises les plus prisées par les étudiants français, les sociétés de la métropole remportent le suffrage. Parmi les 2071 étudiants interrogés, 13% ont cité dans la catégorie « attractivité spontanée », Danone et LVMH. Les élèves d’écoles d’ingénieurs ont plébiscité à 15%, les sociétés françaises EDF, battant Total, lauréat en 2011.

La présence sur les campus et forums indispensable

Le directeur associé de TNS Sofres Éric Chauvet explique ces résultats : « Les élèves citent les entreprises auxquelles ils pensent spontanément pour aller y travailler. Ils favorisent donc souvent celles qui se montrent le plus activement sur les campus et dont ils ont une image positive ». Dans ce sens, « la finance et l’audit qui avaient bien rebondi en 2011 parmi les étudiants d’écoles de commerce connaissent des replis sensibles au profit des sociétés industrielles », termine-t-il. En 2011 en effet, Danone avait fini 7e et LVMH, 12e. Unilever et EADS voient également leur présence auprès des étudiants en revenant dans le classement après une disparition momentanée.

L’image de l’entreprise primordiale pour les étudiants

C’est Apple qui tire son épingle du jeu, avec 12% d’avis favorables, « alors même que les recrutements de jeunes diplômés ne sont pas nombreux en France », rappelle Éric Chauvet. En 2012, ce sont les entreprises d’aéronautique qui trouvent grâce aux yeux des étudiants ingénieurs, avec EDF, Thalès et Airbus. Safran a réussi son pari : « Avec sa 4e place, Safran recueille clairement les fruits de sa politique d’image de recruteur notamment de femmes ingénieurs », ajoute le directeur associé. Et comme les écoles de commerce ont boycotté cette année les sociétés d’audit, BNP Paribas est le seul survivant du secteur bancaire chez les futurs ingénieurs, tandis que PSA disparaît au profit de l’entrée de Renault chez les constructeurs automobiles.

Crédit photo : iStockphoto

VOIR AUSSI

Métiers du web : « les entreprises recherchent des profils pluricompétents »
Création d'entreprise : les jeunes effrayés par la crise
Salon des entrepreneurs : les femmes veulent créer leur boîte