Une femme sur deux affirme être ambitieuse

Une femme sur deux affirme être ambitieuse
Une femme sur deux affirme être ambitieuse
Fini le cliché de la carriériste arriviste et insupportable aux dents qui rayent le parquet. Aujourd’hui, l’ambition est associée à des images positives pour la plupart des femmes. Mieux, ces dernières assument ce trait de caractère. Et selon un sondage exclusif Terrafemina-CSA-20Minutes, près d’une Française sur deux se dit ambitieuse.
A lire aussi


Ambitieuses, les femmes ? Si la question peut paraître simpliste, la réponse l’est beaucoup moins. D’ailleurs, elle divise fortement. Pour preuve, 48% des femmes s’estiment ambitieuses, contre 49% qui considèrent ne pas l’être, selon un sondage exclusif Terrafemina-CSA-20Minutes pour l’Observatoire « Dans le miroir des Femmes ». Un jugement qui varie en fonction de l’âge et des catégories sociales, comme l’explique Agnès Balle, directrice des études au Pôle Opinion du CSA. « Alors qu’elle semble bien perçue chez les jeunes femmes, l’ambition apparaît au contraire comme un sujet tabou chez les plus âgées. Ainsi, les 18-24 ans (69%) et les 25-34 ans (63%) sont celles qui se déclarent ambitieuses, à l’opposé des 50 ans et plus. Parallèlement, ce trait de caractère, très lié à la réussite professionnelle, est plus prononcé chez les cadres. » En effet, 69% des femmes cadres l’assument contre 50% dans les catégories populaires. « L’un des résultats inattendu de ce sondage est la dimension politique de l’ambition, plus marquée chez les sympathisants de droite (68%) que chez leurs opposants de gauche (38%) », explique Agnès Balle. Et d’ajouter : « Les valeurs de réussite, d’ambition et d’individualisme seraient donc mieux intégrées à droite de l’échiquier politique. En revanche, elles sont presque tabous à gauche. »

L’ambition : une notion positive pour la plupart des femmes

Quoi qu’il en soit, l’image de l’ambitieuse, arriviste avec les dents qui rayent le parquet semble  révolue ; l’ambition est aujourd’hui connotée positivement par les femmes. Pour 29% et 19% d’entre elles, elle est respectivement associée au dynamisme et à l’audace. Mais elle irait également de pair avec les personnes « carriéristes » (25%) ou compétitrices (15%). Une petite minorité toutefois perçoit toujours les personnes ambitieuses négativement : 7% les comparent à des personnes « agressives » ou « autoritaires » (3%).  

Mais qu’elles soient ambitieuses ou non, les femmes sont majoritairement satisfaites de leur parcours de vie. Elles sont d’ailleurs 58% à y poser un regard positif, contre 30% qui éprouvent de la frustration (21%) ou du mécontentement (9%) lorsqu’elles regardent en arrière. « Les femmes insatisfaites de leur parcours se disent surtout frustrées ; un sentiment certainement dû au manque de temps pour soi », nuance Agnès Balle, avant de mettre en relief un clivage en fonction de l’âge et du niveau social des répondantes. « Les femmes les plus âgées sont davantage satisfaites de ce qu’elles ont accompli dans leur vie, ce qui n’est pas le cas des 20-24 ans qui, jeunesse oblige, n’ont pas encore eu le temps de réaliser leurs projets professionnels ou personnels ». De même 72% des femmes cadres se disent fières de leur parcours de vie, contre seulement 42% des ouvrières. « Cet écart de 30 points est énorme. Il prouve que la notion de réussite professionnelle est plus ancrée dans le premier milieu que dans le second ».


D’après un sondage exclusif Terrafemina/CSA/20 Minutes réalisé par Internet du 11 au 13 juin 2013. Échantillon de 1053 femmes âgées de 18 ans et plus, issu d’un échantillon national représentatif de 2035 français âgés de 18 ans et plus résidants en France, constitué d’après la méthode des quotas (sexe, âge et catégorie socioprofessionnelle), après stratification par région et taille d’agglomération.  

Lire le dossier complet sur 20Minutes.fr





Et découvrez l'étude complète CSA pour Terrafemina et 20minutes

VOIR AUSSI

L'ambition au féminin est-elle (encore) un vilain défaut ?
"Les Françaises ont du mal à assumer leurs ambitions"

"La génération Y change les codes du travail"

Angleterre : un guide d’éducation pour encourager les filles à faire carrière

Plus d'actu sur : Dans le miroir des femmes

Moins d’une femme sur cinq aurait aimé être un homme
Qui est la femme de 2013 ?
NKM, Christine Kelly, Barbara Pompili : qu'est-ce qu'être une femme en 2013 ?