Yoola : les handicapés ont leur agence de voyages

Yoola : les handicapés ont leur agence de voyages
Yoola : les handicapés ont leur agence de voyages
Permettre aux personnes souffrant de handicap de découvrir de nouveaux horizons et d'assister aux plus grands rendez-vous sportifs et culturels du monde : tel est l'objectif de Yoola, l'agence de voyages et d'événementiel créé par Malik Badsi, un jeune homme pas même trentenaire.
A lire aussi


À 29 ans seulement, Malik Badsi a réussi le pari osé de créer une agence de voyages et d'événementiel dédiée à un public en situation de handicap moteur, mental, visuel ou auditif. Depuis plus de trois ans, Yoola permet à sa clientèle d'assister à des événements sportifs et culturels internationaux mais aussi de faire du tourisme classique. Coupe du monde de football ou Jeux Olympiques, Espagne, New York ou Bali : tous les séjours et les destinations habituellement réservés aux valides sont adaptés aux personnes handicapées. « Nous nous occupons de tout, du transport à l'hébergement sans oublier les activités sur place et la billetterie. Le voyageur n'a qu'à faire ses valises. Il est entièrement pris en charge», explique le jeune entrepreneur.

Ce dernier n'a que 23 ans et une licence technico-commerciale en poche lorsqu'il commence à travailler sur son projet. « Ma motivation est liée à mon histoire personnelle puisque ma mère est handicapée, atteinte de la maladie de Parkinson. Je suis donc sensibilisé aux questions de handicap depuis l'enfance. » Yoola est officiellement créé en février 2009, permettant à son créateur de passer directement du statut d'étudiant à celui de chef d'entreprise. Un an et demi plus tard, pendant l'été 2010, il emmène ses premiers clients en Afrique du Sud dans le cadre des Mondiaux de football.

Un chiffre d'affaires de 500 000 euros

Mais comme tout entrepreneur, son parcours a aussi été semé d'embûches financières et administratives. « Le secteur du tourisme est très réglementé. Obtenir les autorisations nécessaires pour faire voyager du public n'a pas toujours été facile non plus », se souvient-il. En revanche, il n'a aucun mal à convaincre de la viabilité de son projet et parvient même à séduire un business angel qui investira 35 000 euros dans sa structure ; un soutien bienvenu d'autant que le jeune homme ne bénéficie d'aucune autre aide ni subvention. Fin 2011, une deuxième levée de fonds de 186 000 euros auprès de FinanCités permet à Yoola de poursuivre son développement.

Résultat, en 2012, l'agence de voyages et sa petite équipe de cinq personnes (dont trois salariés) avait déjà permis à 800 personnes handicapées de voyager : 550 à l'occasion des Jeux Olympiques de Londres et une cinquantaine pour les Jeux Paralympiques. La jeune pousse clôture l'année avec un chiffre d'affaires de 500 000 euros. « Même sans évènement sportif majeur, nous devrions être stables en 2013 car les demandes ont beaucoup augmenté cette année », se félicite Malik Badsi. Le jeune chef d'entreprise compte désormais sur la Coupe du monde 2014 au Brésil mais aussi sur des partenariats officiels sur des événements handisports ou encore sur Yoola Box, sa plateforme d'idées cadeaux, pour faire croître son chiffre d'affaires.


Ses conseils

Être déterminé
Croire en soi
Aller au bout de ses rêves

Sa bio

19 juin 1984 : naissance à Colombes (92)
5 décembre 2008 : entretien avec le PDG de Match Services Ag, société en charge des droits de la Coupe du Monde, qui l'aidera à avancer dans son projet
Décembre 2009 : rencontre avec un business angel qui l'aide à développer Yoola et l'accompagne encore aujourd'hui

Retrouvez nos portraits de créateurs d'entreprise chaque lundi dans Le Parisien Économie