Césarienne programmée : la HAS publie ses recommandations

Césarienne programmée : la HAS publie ses recommandations
Césarienne programmée : la HAS publie ses recommandations
Face au nombre d'accouchements par césarienne programmée en France, la Haute Autorité de Santé vient de redéfinir les indications de ces pratiques dans un document à destination des professionnels de santé. Parallèlement, elle souhaite attirer l'attention des futures mères sur l'intervention et ses conséquences.
A lire aussi
Man Who Has It All, un blog grinçant pour les "papas stressés"
parents
Man Who Has It All, un blog grinçant pour les "papas...


Alors que près d'une femme sur cinq donne naissance par césarienne, cette intervention est programmée dans près de la moitié des cas, représentant 7,4 % des naissances selon la Haute Autorité de Santé (HAS). Et c’est justement pour améliorer cette pratique que la HAS a décidé de redéfinir les indications de ces dernières dans un rapport récemment paru et à l’attention des professionnels.

Dans ce cadre, et pour toute césarienne programmée, la HAS « recommande que la femme soit informée le plus tôt possible », cette information devant comprendre « l'indication ou la raison motivant la césarienne, le rapport bénéfices-risques de l'intervention et ses conditions de réalisation ». Les situations médicales légitimant le recours à la césarienne, en dehors des situations d’urgence sont nombreuses : grossesse gémellaire, présentation par le siège, macrosomie (poids estimé du bébé supérieur à 4 kg), risque de transmission mère-enfant de certains virus, etc.

La HAS évoque également la situation où la césarienne est demandée par la femme enceinte, recommandant de « rechercher les causes de cette demande telles que la peur de la douleur ou une mauvaise expérience lors d'une précédente grossesse ». Et de préciser : « le choix du mode d'accouchement doit se faire sur la base d'une décision partagée entre la femme enceinte et l'équipe médicale ». Parallèlement, l’institution a publié un document d'information destiné aux femmes enceintes qui recense les situations pouvant conduire à programmer une césarienne, et explique l'intervention et ses conséquences.

Lire les indications de la HAS sur la césarienne programmée


Crédit photo : Digital Vision

VOIR AUSSI

L'accouchement naturel plus risqué après une césarienne
Un taux de césariennes plus élevé dans le secteur privé
Combien coûte un accouchement ?
Accouchement : les mères non satisfaites de leur prise en charge