Julie Depardieu : "Mon père est un enfant de 60 ans"

Julie Depardieu : "Mon père est un enfant de 60 ans"
Julie Depardieu : "Mon père est un enfant de 60 ans"
Dans cette photo : Julie Depardieu
Julie Depardieu n'est décidément jamais avare en mots lorsqu'il s'agit d'évoquer son père. Dans un entretien accordé à Marie France, la comédienne est revenue sur l'héritage familial, sur sa carrière d'actrice et sur les relations difficiles qu'elle entretient avec sa mère et Gérard Depardieu.
A lire aussi
Une Argentine de 11 ans violée subit une césarienne après un refus de l'avorter
News essentielles
Une Argentine de 11 ans violée subit une césarienne après...


Depuis qu'elle est maman, Julie Depardieu est une femme apaisée et épanouie. C'est ce qu'elle révèle au magazine Marie France, sorti cette semaine. Dans son interview confession, l'actrice de 40 ans évoque son passé, ses relations, souvent tendues, avec ses parents, set son nouveau rôle de maman.

Se livrant totalement au magazine féminin, Julie Depardieu avoue n'avoir pas « un seul instant » imaginé devenir actrice lorsqu'elle était plus jeune, « écrasée par les inévitables comparaisons familiales ». « Il me semblait plus confortable de me planquer à l'ombre de mon père, ma mère, mon frère, de leurs grandes émotions et de leurs immenses colère », poursuit-elle.

Pourtant, d'ado « timide », Julie Depardieu se mue à 25 ans en jeune femme révoltée. Contre sa mère Élisabeth notamment, avec qui elle entretient des relations tendues. « Il fallait que je m'émancipe. J'ai dû la haïr un moment, juste pour pouvoir vivre. »

Julie Depardieu parle aussi de son père, Gérard. Un peu à ses des dépens, car, explique-t-elle, se sont toujours les journalistes qui l'évoquent. « Depuis que je suis toute petite, on me pose des questions sur lui et trop je réponds, parce que je le trouve plus intéressant », explique-t-elle, avant d'expliquer qu' « il vaudrait mieux ne rien dire » de son père « un enfant de soixante ans ».

Enfin, Julie Depardieu évoque son plus beau rôle : celui de maman. « Je suis tombée enceinte à 37 ans et j'ai décidé d'être mère, ce que je ne pensais pas être capable de devenir », confie celle qui est la mère de Billy, trois ans, et Alfred, 2 ans. « J'avais peur de mon ombre, ce n'est plus le cas. Je suis passée entre les gouttes, des gouttes d'acide, souvent... J'ai mis du temps à comprendre que tout n'était pas que souffrance. »