Tristane Banon dans la DSK frénésie

Tristane Banon dans la DSK frénésie
Tristane Banon dans la DSK frénésie
Dans cette photo : Dominique Strauss-Kahn
Elle fait la Une depuis plusieurs semaines, et surtout depuis qu'elle a finalement décidé de porter plainte contre Dominique Strauss-Kahn. En effet, jusqu'alors inconnue du grand public, Tristane Banon n'en finit plus de faire parler d'elle.
A lire aussi
DSK bis : Qui est vraiment David Koubbi, l’avocat de Tristane Banon ?
people
DSK bis : Qui est vraiment David Koubbi, l’avocat de...

Elle fait la Une depuis plusieurs semaines, et surtout depuis qu'elle a finalement décidé de porter plainte contre Dominique Strauss-Kahn. En effet, jusqu'alors inconnue du grand public, Tristane Banon n'en finit plus de faire parler d'elle. Mais qui est l'"écrivaine-journaliste" dont même les Américains parlent, mais dont on ne sait pas grand chose, si ce n'est qu'elle avait raconté dans l'émission d'Ardisson, hilare, il y a de cela plusieurs années, qu'un politique avait tenté de la violer tel un "chimpanzé en rut" ?

Selon Wikipedia, la jeune fille s'appellerait en réalité Marie-Caroline (la mention a depuis été retirée). Fruit de la relation de sa mère, Anne Mansouret, avec un homme marié qui n'a jamais quitté sa femme pour elle, la jeune femme se dit elle-même, sur son site officiel, "fuit d'un père déficient et d'une mère qui l'a eue tard". Dans l'interview donnée à Thierry Ardisson à l'occasion de la sortie de "J'ai oublié de la tuer", son premier roman, elle se dit hantée par ses jeunes années, "saccagées" par cette mère aujourd'hui conseillère régionale de Haute-Normandie, la même qui l'avait dissuadée de porter plainte contre DSK après ladite scène de l'agression sexuelle. Laissée aux mains d'une nounou marocaine pendant son enfance, elle raconte aussi avoir subi des attouchements de la part d'un ami de la famille.

Depuis, la jeune femme de 32 ans, née à Neuilly et diplômée de l'ESJ (école de journalisme parisienne) a été stagiaire chez Paris Match, écrit pour Le Figaro et collabore également au site atlantico.fr, le même qui avait révélé l'affaire de la Porshe, puis celle du Sofitel... Interrogé depuis, et pointé du doigt par quelques députés PS, le site a tenu a préciser que Tristane Banon écrivait de manière bénévole, et que les billets publiés n'étaient pas politiques. Aujourd'hui sous les feux de la rampe, et attaquée en retour par le clan DSK pour diffamation, la jeune femme devrait voir sa personnalité, ses fréquentations et sa vie privée passés au peigne fin, comme l'ont été celles d'une certaine Nafissatou Diallo...

VOIR AUSSI

Tristane Banon : une autre 'affaire DSK' en France ?

Affaire DSK : lire le compte-rendu complet du procureur de Manhattan

DSK libre : Anne Sinclair et son mari s'offrent un week-end de détente dans Manhattan

DSK peut-il revenir en politique ?

Affaire DSK : pas de suspension des primaires PS selon Hamon