Les disparitions d'enfants en hausse de 9%

A l'occasion de la dixième Journée internationale des enfants disparus, les autorités font un point sur les enlèvements les plus courants et les dispositifs mis en place pour y remédier.
A lire aussi


64 318 disparitions ont été signalées aux services de police et de gendarmerie en 2011. Un chiffre en hausse de plus de 9% par rapport à l’année précédente. Pour suppléer aux forces de l’ordre, un numéro d’appel européen, le 116 000, remplace depuis 2009 SOS Enfants Disparus. Il permet de conseiller et d’accompagner les familles en cas de disparition. Plus de la moitié des appels concernent désormais les enlèvements parentaux, en particulier dans les couples binationaux. Derrière ce numéro européen, les parents trouvent une aide juridique et administrative qui les aide à faire valoir leurs droits devant la justice : « Nous aidons des parents qui ont multiplié les plaintes sans réussir à les faire aboutir ou qui n'arrivent pas à faire appliquer des décisions de justice » explique Jean-Philippe Guédon, juriste et chargé de dossier pour le 116 000.

Le 25 mai est depuis dix ans la journée internationale des enfants disparus. Une occasion pour les associations de sensibiliser l’opinion publique à ces questions, mais également de rappeler qu’il ne faut jamais abandonner : le rapt du jeune Etan Patz, six ans, enlevé aux Etats-Unis en 1979 sur le chemin de l’école, serait sur le point d'être élucidé. Un homme a été arrêté mardi et il aurait reconnu les faits. C’est en l’honneur de ce petit garçon, apparu sur les bouteilles de lait des Américains pour aider les enquêteurs, que Ronald Reagan, le président de l’époque, avait instauré cette journée pour les enfants disparus.

Laure Gamaury

Sources : Franceinfo.fr, lefigaro.fr  
Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Le plan Alerte Enlèvement bientôt sur Facebook ?

L’INFO DES MEMBRES

Journée internationale des enfants disparus : ne les oublions pas !
Du nouveau dans la disparition de Maddie

Dans l'actu