Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux

"Ne pas devenir mère n'est pas un échec !" : Natoo se confie sans filtre sur le désir de maternité

Publié le Lundi 27 Mai 2024
Clément Arbrun
Par Clément Arbrun Journaliste
Passionné par les sujets de société et la culture, Clément Arbrun est journaliste pour le site Terrafemina depuis 2019.
11 photos
Comédienne et vidéaste, star de #DALS et de YouTube, Natoo s'est confiée sans détour sur son (non) désir de maternité. Et c'est un très beau témoignage que la jeune femme délivre.
À lire aussi

On ne naît pas mère, on le devient ! Mais on est-on obligée ? Bien sûr que non. Cependant, la pression est là, elle émane de l'entourage, de la société, des médias, et elle s'intensifie au fil des années, auréolée de bien des injonctions, tant et si bien que le désir de maternité revient constamment, encore et toujours.

Cela, une artiste en est consciente : Nathalie Odzierejko, plus connue sous le nom de Natoo. Vous avez forcément visionné ses vidéos sur sa chaîne YouTube, active depuis des années, ou contemplé ses performances dans "Danse avec les stars". Mais loin des spotlights, c'est en toute intimité que la vidéaste et actrice s'est confiée. Et, l'espace d'une "Foire aux Questions" (FAQ) relayée sur Facebook, s'est exprimée sur cette envie d'être maman.

Envie... Ou pas. On l'écoute : "Est-ce que je veux des enfants ? J'ai jamais ressenti ça dans le plus profond de mes tripes... Mais je sais que j'ai des amis pour qui ne pas devenir parent, c'est inconcevable ! Ils le ressentent au fond d'eux. Moi, ca n'a pas été le cas. Et surtout..."

Natoo décrypte les injonctions à la maternité et explique ne pas ressentir la nécessité d'être mère "au fond de sa chair"

Dans la suite de cet extrait vidéo, Natoo va développer les raisons de son non désir de maternité. Et c'est touchant de sincérité : "Je me sens pas capable de devenir mère toute seule. Ma mère m'a élevée solo et ca a été très dur. Je sais pas si je me sens prête d'élever un enfant toute seule. Je pourrais le faire par amour...."

"En fait si je n'ai pas d'enfant, je sais que ce ne sera pas un échec dans ma vie... Si j'ai un enfant, c'est formidable, si je n'en ai pas, ca me va, c'est que je ne devais pas en avoir, ce n'était pas écrit comme ça, et les deux situations me conviennent !"

De belles paroles qui ont suscité, on s'en doute, quantité de témoignages. Car les followers de Natoo sont nombreux.ses et se reconnaissent forcément dans ces propos sans filtre sur un sujet encore tabou. "Enfin une femme qui assume passer outre la pression sociale " mais t'as XX ans, t'as pas d'enfants tu attends quoi ? "", salue une internaute. "J'ai 29 ans, je suis en couple depuis 9 ans et nous ne voulons pas d'enfants pour l'instant (la porte ne reste pas fermée, ni de son côté ni du mien) mais c'est vrai que c'est une décision qui dérange !".

"Ma propre soeur m'a sorti la semaine dernière que je suis pas heureuse parce que j'ai 33 ans et que je ne veux pas d'enfants. Ce sont des personnes tellement aveuglées par leurs propres besoins qu'elles ne comprennent pas que d'autres n'éprouvent pas le même besoin", déplore une autre spectatrice. "Personnellement, je vais fêter mes 30 ans cette année et cela fait 3 ans que je me suis faite ligaturer les trompes, parce que je ne veux pas d'enfants depuis... longtemps", témoigne une autre. "Cela fait 3 ans et j'en suis toujours très heureuse. C'est un choix de faire des enfants ou non et, plutôt que de me forcer et de faire un ou plusieurs malheureux, je préfère encore tout stopper. Élever un enfant c'est pas rien et je pense qu'il faut le vouloir très fort car ça demande beaucoup de soi".

CQFD !