Perception : les hommes voient les véhicules, les femmes les êtres vivants

Perception : les hommes voient les véhicules, les femmes les êtres vivants
Perception : les hommes voient les véhicules, les femmes les êtres vivants
On savait que les hommes et les femmes ne percevaient pas les couleurs de la même façon, apparemment ce n'est pas tout. Les chercheurs en psychologie de l'université de Vanderbilt (USA) ont réalisé une étude qui met en relief la différence de perception entre les hommes et les femmes. Le regard des hommes serait davantage attiré par les voitures et celui des femmes par les êtres vivants.
A lire aussi


Les yeux des femmes réagiraient davantage aux êtres vivants, comme les oiseaux, et ceux des hommes seraient plus attirés par les véhicules. C’est ce que dévoile une étude de l’université américaine de Vanderbilt dans le Tennessee : le sexe aurait une influence dans la reconnaissance d’objets. Même si l’objectif n’était pas de comparer les deux sexes, « des différences sexuelles ont été relevées dans des tâches perceptives », explique Isabel Gauthier, la psychologue responsable de ce travail.

Le déroulement de l’étude

227 participants, 75 hommes et 82 femmes, ont visionné 8 catégories d’images : des papillons, des champignons, des voitures, des avions, des hiboux, des feuilles, des motos et des échassiers. Ensuite, parmi 3 photos, ils devaient retrouver celle qui était dans la liste précédente. Premier constat, les femmes seraient plus aptes à reconnaître les êtres vivants et les hommes les véhicules. Dans un deuxième temps, un test de reconnaissance faciale a été fait sur la moitié des participants. Le résultat montre que ceux qui réagissaient le plus aux voitures et celles qui repéraient le mieux les êtres vivants, étaient ceux qui identifiaient le plus rapidement les visages.

En conclusion, si le sexe n'a pas d'incidence sur la reconnaissance faciale, il en a bien une sur la reconnaissance d’objets ou d’êtres vivants.

Cependant, Isabel Gauthier souligne que « presque tout le monde naît avec une capacité générale à reconnaître les objets et les visages » et ajoute que « l’emploi, les hobbies, les intérêts et la culture influencent ces capacités ».

Nicolas Pasquier

Crédit Photo : Photodisc

VOIR AUSSI

Migraine : les femmes plus sensibles à la douleur que les hommes
Hommes/femmes au volant : qui est le plus prudent ? (Micro-trottoir)
Sommeil : des inégalités hommes-femmes