Le travail des enfants touche surtout les filles

Le travail des enfants touche surtout les filles
Le travail des enfants touche surtout les filles
À l'occasion de la Journée de lutte contre le travail des enfants le 12 juin, l'ONG Plan établit que 15,5 millions d'enfants sont victimes du travail domestique à travers le monde. Les petites filles représentent 72% des enfants travailleurs.
A lire aussi


Les filles sont les principales victimes du travail des enfants, selon le rapport présenté le 12 juin par l’ONG Plan, à l’occasion de la Journée de lutte contre le travail des enfants.

L’association humanitaire établit le chiffre inquiétant de 15,5 millions d'enfants victimes du travail domestique dans le monde, dont la majorité sont des fillettes (72%) explique Elle.fr.

Dans les pays très pauvres comme le Népal, elles sont vendues par leur famille pour devenir les domestiques des familles les plus riches, qui les traitent ensuite comme des esclaves.

Selon l'ONG, 47% des enfants astreints au travail ont moins de 14 ans. Parmi eux, 3,5 millions ont entre 5 et 11 ans.

De son côté, l’Organisation Internationale du Travail (OIT) évalue à 315 millions le nombre d’enfants forcés à travailler et à 10,5 millions ceux qui effectuent des tâches domestiques dans des conditions dangereuses, proches de l’esclavage.

L’OIT appelle les gouvernements du monde entier à instaurer des conventions sur l'âge minimum légal d'admission à l'emploi et sur les conditions de travail. L’organisation tente par ailleurs de faciliter l’accès à l’éducation de ces enfants et de réduire la pauvreté. Depuis 2006, grâce à l'ONG Plan, 2 250 jeunes filles ont pu rentrer chez elles et être scolarisées.

Le pape François a quant à lui lancé un appel contre ce fléau, qu'il qualifie de « phénomène déplorable en augmentation constante ».

Elodie Cohen Solal


VOIR AUSSI

Droit de l'enfant : quels sont les droits du travail pour les enfants ?
215 millions d'enfants dans le monde astreints au travail
Maltraitance d'enfants dans une usine Samsung en Chine

Dans l'actu