Qui était vraiment la Joconde ? Des scientifiques tentent de percer le mystère

Qui était vraiment la Joconde ? Des scientifiques tentent de percer le mystère
Qui était vraiment la Joconde ? Des scientifiques tentent de percer le mystère
Une équipe de scientifiques, menée par l'historien Silvano Vinceti, explore, depuis le vendredi 9 août, le caveau d'une famille marchande florentine. Si leurs spéculations s'avèrent exactes, le voile sur l'identité de la vraie Joconde, alias Mona Lisa, pourrait enfin être levé, après des siècles de mystère.
A lire aussi
Les Invisibles : "Le rire était la seule passerelle pour un sujet aussi dur"
News essentielles
Les Invisibles : "Le rire était la seule passerelle pour...


L'origine de l'énigmatique sourire de Mona Lisa est-elle en passe d'être bientôt dévoilée ? Depuis vendredi dernier, des scientifiques italiens tentent de percer le mystère du plus célèbre tableau de Leonard de Vinci et de découvrir, enfin, qui est donc celle que l'on surnomme La Joconde.
Pour l'équipe de chercheurs, menée par l'historien et le président du Comité national pour la promotion du patrimoine historique et culturel italien Silvano Vinceti, l'identité de Mona Lisa se trouve dans le caveau familial du marchand florentin Franceso del Giocondo. C'est la femme de ce dernier, Lisa Gherardini « Gioconda », qui aurait servi de modèle au peintre entre 1503 et 1506. Il s'agit, d'après les scientifiques, d'une chance unique d'avoir enfin la confirmation que La Joconde de Leonard de Vinci est bien l'épouse de Francesco del Giocondo.

Depuis vendredi, l'équipe de scientifiques s'attèle donc à l'ouverture du caveau de la famille Giocondo. Situé dans le sol de la basilique de la Santissima Annunziata, celui-ci détient des ossements des membres de la famille de Lisa Gherardini, notamment son fils Piero. Les scientifiques prévoient de les comparer par une analyse ADN aux crânes de trois femmes enterrées dans le couvent Saint Orsola, situé non loin de là. Des résultats génétiques concordants permettront d'affirmer que Lisa Gherardini est bien la Mona Lisa du tableau de Leonard de Vinci.
« Si nous trouvons une correspondance mère-enfant, alors nous aurons trouvé La Joconde », a expliqué Silvano Vinceti. Surtout, cette découverte permettra, à terme, de reconstituer le visage de Lisa Gherardini et de le comparer avec la Mona Lisa du tableau. « Si nous réussissons, nous pourrons finalement répondre à trois questions qui obsèdent les historiens et les amoureux de l'art : Gherardini a-t-elle été le modèle de la Joconde ? Ou bien s'agissait-il d'un autre modèle comme le disent certains ? Ou bien est-ce juste une représentation sortie de l'imagination du peintre ? » Seuls les résultats des tests ADN leur permettront des répondre à ces questions.

VOIR AUSSI

Des tombes de "vampires" du XVIe siècle découvertes en Pologne
Comment faire aimer l'art à vos enfants ?

Six musées français accessibles en ligne grâce à Google

Exposition au Jeu de Paume : une artiste palestinienne menacée de mort