Einstein : le mystère de son intelligence supérieure élucidé

Einstein : le mystère de son intelligence supérieure élucidé
Einstein : le mystère de son intelligence supérieure élucidé
Mais qu'avait donc de si particulier son cerveau pour qu'Albert Einstein soit si intelligent ? Des chercheurs chinois se sont penchés sur la question et ont découvert que les fonctions cérébrales du célèbre physicien étaient davantage stimulées que chez un individu lambda grâce à la connectivité exceptionnelle des deux hémisphères.
A lire aussi
Pour cet eurodéputé, les femmes doivent moins gagner car elles sont moins intelligentes
News essentielles
Pour cet eurodéputé, les femmes doivent moins gagner car...


Cinquante-huit ans après la disparition d'Albert Einstein, des scientifiques se sont à nouveau penché sur les secrets de son cerveau et ont, peut-être, enfin réussi à mettre à jour l'origine de son génie.

Conduits par Weiwei Men, chercheur au département de physique à l'École Normale Supérieure de l'Est de la Chine (ECNU), et par Dean Falk, anthropologue de l'Université d'État de Floride, les travaux ont été publiés dans la revue scientifique Brain, avant d'être relayés par le quotidien britannique The Independent. Ils mettent en lumière les connexions nerveuses très développées des hémisphères droit et gauche de son cerveau, et qui auraient pour conséquence d'avoir stimulé les fonctions cérébrales du savant.

Déjà étudié à plusieurs reprises, le cerveau d'Albert Einstein a cette fois-ci été soumis à une nouvelle technique qui a permis à l'équipe scientifique de procédé à la photographie en haute résolution l'intérieur de l'encéphale et en particulier le corps calleux, qui relie les quatre lobes du cerveau entre eux. Interrogé par le Daily Telegraph, le Dr Dean Falk a expliqué que « cette étude, plus que tout autre à ce jour, nous montre vraiment "l'intérieur" du cerveau d'Einstein tel qu'il était ».

Les clichés du cerveau d'Einstein ont ensuite été comparés à ceux du cerveau de 15 personnes âgées, puis de 52 individus du même âge que celui d'Einstein en 1905. C'est cette année-là qu'Einstein, alors âgé de 26 ans, avait théorisé la formule « E=mc2 » et bouleversé à jamais la thèse de la relativité restreinte. Les résultats ont prouvé qu'Einstein, mort en 1955 à l'âge de 76 ans, était doté d'un cerveau à la connectivité entre les deux hémisphères largement supérieure à la moyenne. C'est grâce à elles qu'Einstein pouvait se targuer d'un QI de 162.

VOIR AUSSI

Le cerveau arriverait à maturité à l'âge de 30 ans
Ces aliments qui agissent sur notre cerveau comme une drogue

Notre cerveau est programmé pour préférer la junk food