Le terrifiant clown de Northampton démasqué

Le terrifiant clown de Northampton démasqué
Le terrifiant clown de Northampton démasqué
Dans cette photo : Stephen King
Depuis un mois, un inquiétant clown semait la panique dans les rues de Northampton, une petite ville au nord de Londres. Son identité a enfin été révélée : il s'agit d'Alex Powell, un étudiant de 22 ans qui, selon ses dires, cherchait juste à s'amuser.
A lire aussi


L'inquiétant clown était apparu pour la première fois dans la nuit du vendredi 13 septembre, déambulant dans les rues de Northampton, une petite ville au nord de Londres, un bouquet de ballons à la main, terrorisant les habitants qui le croyaient tout droit sorti de Ça, l'un des romans d'épouvante de Stephen King.

Il n'en était toutefois rien. Derrière le terrifiant masque se trouvait en réalité Alex Powell, un étudiant en cinéma de 22 ans à l'Université de Northampton. Ce dernier a été contraint de révéler son identité après qu'il a été photographié par le journal The Sunday People, ce week-end, sortant de sa maison avec deux amis complices affublé de son sinistre costume. Il a par la suite confirmé au journaliste être l'auteur de cette farce. « Ok, je suis le clown, j'ai essayé de garder le mystère, d'être le plus discret possible pour que les gens ne découvrent pas qui je suis », a-t-il confié.

Depuis son apparition dans les ruelles de la bourgade, il y a un mois, le clown de Northampton est devenu un phénomène international, les chaînes de télévision étrangères rapportant elles aussi l'histoire de cette terrifiante créature. Le clown de Northampton est aussi devenu une star des réseaux sociaux, comptabilisant 184 000 fans sur Facebook et plus de 1 500 followers sur Twitter.

Tout le monde toutefois ne goûtait pas à l'humour d'Alex Powell, qui a admis avoir reçu de nombreuses menaces de mort lorsqu'il enfilait son déguisement de clown. Il a notamment raconté qu'il avait été menacé d'un couteau lors d'un match de football par un spectateur, ce dernier croyant à tort qu'il était lui aussi armé. « Je voulais juste amuser les gens, a-t-il expliqué au Sunday People. La plupart des gens aiment avoir peur pour pouvoir en rire plus tard. C'est comme de regarder un film d'horreur. Quand les gens ont peur, ils commencent généralement à rire. »

Dans l'actu