PMA : le gouvernement prêt à lâcher du lest ?

PMA : le gouvernement prêt à lâcher du lest ?
PMA : le gouvernement prêt à lâcher du lest ?
Si Christine Taubira, contrairement aux propos qu'on lui a prêtés mercredi, n'a fait aucune déclaration sur la PMA, Najat Vallaud-Belkacem a, elle, affirmé mercredi que le gouvernement « ne bloquera pas à tout prix » l'élargissement de la procréation médicalement assistée aux couples de femmes si un amendement est déposé lors de l'étude du projet sur le mariage pour tous par les parlementaires.
A lire aussi
Un an au gouvernement et des critiques : Marlène Schiappa fait le bilan
News essentielles
Un an au gouvernement et des critiques : Marlène Schiappa...


Si jusque-là le gouvernement a refusé d’introduire la procréation médicalement assistée (PMA) au projet de loi pour le mariage pour tous, il semblerait que les lignes bougent. Interrogée mercredi sur des propos prêtés à la ministre de la Justice, Christiane Taubira, la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem a affirmé que le gouvernement « ne bloquera pas à tout prix » cette mesure. « C'est une très bonne chose qu'elle (Christiane Taubira) ait exprimé les choses de cette façon. Cela signifie, si on en croit ce qu'elle a dit, et c'est ainsi que je ressens aussi les choses, que le gouvernement n'a pas l'intention de bloquer à tout prix cette mesure ».

Une déclaration qui intervient alors que le Premier secrétaire du Parti socialiste, Harlem Désir, avait déjà indiqué lundi que le groupe PS à l'Assemblée déposerait un amendement lors de la discussion du projet de loi le 29 janvier prochain. « Comme nous l'avons toujours dit, a poursuivi la ministre des Droits des femmes, le débat parlementaire aurait toute son importance sur cette question de savoir comment compléter, amender, améliorer le projet de loi que nous avons présenté ». Quant à la manifestation du 16 décembre en faveur du droit au mariage et à l'adoption pour les homosexuels, Najat Vallaud-Belkacem a affirmé qu’elle « passerait saluer les organisateurs » mais qu’elle « ne marcherait sans doute pas en leur compagnie ».

Crédit photo : Abaca

VOIR AUSSI

Mariage gay, adoption et PMA : que dit la loi aujourd'hui ?
La PMA autorisée en prison
Mariage gay : les arguments pour la PMA de 100 députés socialistes
Mariage gay : les députés socialistes favorables à un amendement sur la PMA