Les femmes qui marquent les Français font des "métiers d'hommes"

Les femmes qui marquent les Français font des "métiers d'hommes"
Les femmes qui marquent les Français font des "métiers d'hommes"
Dans cette photo : Christine Lagarde
Faut-il faire un métier d'homme pour exister dans le cœur des Français ? Selon une étude Havas-Toluna parue dans Direct Matin, c'est Claudie Haigneré, Virginie Guyot, Christine Lagarde ou encore Anne-Sophie Pic qui ont marqué les Français ces vingt dernières années.
A lire aussi


C’est en démontrant qu’elles pouvaient se hisser au sommet des sphères traditionnellement « réservées » aux hommes et squattées par eux, qu’elles ont marqué les Français. D’après cette enquête Havas-Toluna réalisée en amont de la remise des Trophées « Femmes en or » - qui aura lieu le 15 décembre à Courchevel - « la femme qui a réalisé l’action la plus remarquable » serait Claudie Haigneré pour 17% des sondés, une femme de sciences qui fut parmi les premières promotions de filles de l'École Polytechnique, et la première à voyager dans l’espace. Tout un symbole. À égalité, on trouve Virginie Guyot, pilote de l’armée de l’air et première chef de la patrouille de France. Viennent ensuite Christine Lagarde, première femme à diriger le Fonds Monétaire International qui obtient 14% des suffrages, puis Anne-Sophie Pic (10%), une chef triplement étoilée dans l’univers de la gastronomie, élue meilleure femme chef du monde. La comédienne oscarisée Marion Cotillard écope de la cinquième place avec 7% de voix.

La relève est-elle assurée ?

Comme le commente très justement la porte-parole d’Osez le féminisme, Thalia Breton, interrogée par Direct Matin : « Ce sondage révèle ce qui a déjà été accompli. Des modèles féminins sont nés dans l’armée, l’aéronautique… Il faut maintenant faire en sorte qu’elles ne soient plus des exceptions. » Et si la grande cuisine, l’armée, Polytechnique et HEC voient arriver de plus en plus de filles sur leurs bancs, certains secteurs reste sinistrés question féminisation.

En politique, les femmes restent très minoritaires à l’Assemblée nationale – seulement 26,9% des députés sont des femmes -, et si le gouvernement actuel respecte en tous points la parité et confie l'un des trois ministères dits « régaliens » à une femme – la justice pour Christiane Taubira -, il semble qu’on soit encore loin de voir une femme entrer à l’Élysée dans un autre rôle que celui de Première dame. Les Français pensent en effet qu’il faudra encore deux quinquennats avant qu’une femme soit élue présidente de la République. Dix ans, c’est long, mais pour entraîner l’équipe de France masculine de football, les Français leur donnent 76 ans. Pour leur laisser le temps d’apprendre à jouer sans doute.

Crédit photo : Abaca

VOIR AUSSI

Meurs comme Marion Cotillard dans Batman : une parodie bien méritée ?
Women's Forum 2012 : 1er jour, 3 femmes puissantes
PMA : le gouvernement prêt à lâcher du lest ?