Mariage gay : ces élus de droite et du centre qui diront oui

Mariage gay : ces élus de droite et du centre qui diront oui
Mariage gay : ces élus de droite et du centre qui diront oui
C'est le grand jour pour le gouvernement socialiste : les députés procèderont ce mardi après-midi au vote du projet de loi sur le mariage et l'adoption pour tous. Si le suspense n'est pas de mise quant à l'issue du vote, les surprises pourront venir du ralliement de députés UMP et UDI prêts à dire oui au mariage homosexuel.
A lire aussi


Diront-ils oui ? Après plusieurs semaines de débats acharnés à l’Assemblée nationale, c’est cet après-midi que les députés procèderont au vote solennel du projet de loi sur le mariage pour tous. Et, si les socialistes détenant la majorité dans l’Hémicycle, le suspense est faible quant à l’issue de ce vote, les surprises pourraient bien venir de la droite et du centre. En effet, depuis quelques semaines, certains élus de l’opposition ont fait savoir qu’ils pourraient rallier les socialistes sur ce projet de loi.

Les UMP pro mariage gay

Ils sont peu nombreux à soutenir le mariage pour tous, mais ont fait entendre leur voix ces derniers jours. Ces ultra-minoritaires de droite se comptent sur les doigts d’une main : l'élu de Seine-et-Marne Franck Riester a été le premier à ouvrir le bal, avant que le député de la Marne et ancien secrétaire d'État au Logement Benoist Apparu ne fasse lui aussi son « coming out » politique en janvier dernier. Mais ils ne seront pas légion sur les bancs de l’UMP à prendre parti pour le texte. Christian Jacob, chef de file des élus UMP à l’Assemblée estime néanmoins qu’entre 5 et 10% des 196 députés de droite pourraient s’abstenir. Parmi eux, l’ancienne porte-parole de Nicolas Sarkozy Nathalie Kosciusko-Morizet, qui revendique « une abstention militante et engagée ». À ses côtés, on retrouvera certainement Bruno Le Maire (député de l’Eure), Édouard Philippe (député-maire du Havre) et Pierre Lellouche (député de Paris) qui ont annoncé qu’ils ne s’opposeront pas au texte. Quant à Lionnel Luca, élu des Alpes-Maritimes, s’il avait assuré dans un premier temps qu’il s’abstiendrait lors du vote, il s’est finalement rapproché du camp du non, « convaincu » par l’ « arrogance et [la] duplicité » de la gauche lors des débats.

Ceux qui disent oui à l’UDI

Au centre, ils seront également une poignée à rallier la majorité. Sur les 29 élus de l’UDI, seuls cinq députés ont annoncé qu’ils se prononceront pour le texte de loi. Parmi eux, on comptera notamment Jean-Louis Borloo, l’élu de Seine-et-Marne Yves Jégo ainsi que l’élu de Seine-Saint-Denis Jean-Christophe Lagarde.

Et du côté des socialistes ? Si la majorité semble unie sur le mariage pour tous, Bruno Le Roux, chef de file des élus PS à l’Assemblée estime que trois ou quatre députés de gauche, comme Jérôme Lambert ou la députée-maire de Chambéry Bernadette Laclais, pourraient bien ne pas voter le texte. Idem au Front de Gauche où Patrice Carvalho, député de l’Oise, dira non. Mais pas de quoi ébranler l’écrasante majorité socialiste dans l’Hémicycle.