Rokhaya Diallo porte plainte après un appel au viol sur Twitter

Rokhaya Diallo porte plainte après un appel au viol sur Twitter
Rokhaya Diallo porte plainte après un appel au viol sur Twitter
Le 15 juin 2013, un internaute appelait à violer Rokhaya Diallo, chroniqueuse pour RTL et militante contre le racisme. Un message d'une grande violence envers la jeune femme, laquelle a décidé de porter plainte, pour « créer un précédent ».
A lire aussi


Un tweet violent était posté par un certain @flnm93 le samedi 15 juin dernier à l’encontre de Rokhaya Diallo, militante antiracisme et chroniqueuse chez RTL. Le tweet appelait à violer « cette conne de rokaya ». Un geste grave qui a poussé la jeune femme à porter plainte, comme elle l’a déclaré ce lundi 17 juin à l’AFP. « Je reçois régulièrement des insultes racistes et je ne réagis pas. Mais là, je ne peux pas laisser passer la symbolique du viol », a-t-elle déclaré, estimant qu’« une barre est franchie ».

« Couper court au sentiment d’impunité sur les réseaux sociaux »

Rokhaya Diallo a indiqué faire appel aux services de Me Kevin Grossmann, rappellant que ce dernier avait obtenu la condamnation du journal d’extrême droite Minute pour propos homophobes. La jeune femme a expliqué qu’il était « très impliqué dans la défense du droit de chacun ». Pour elle, cette plainte est un moyen de « couper court au sentiment d’impunité sur les réseaux sociaux », qui entraîne une banalisation des propos haineux, racistes, homophobes ou misogynes.

La militante espère ainsi « créer un précédent », même si elle reconnaît que le chemin risque d’être long : « Nous avons rédigé une lettre adressée à Twitter. Je sais que ce genre de procédure peut être longue, mais cela ne doit décourager personne ».

Rokhaya Diallo est née en 1978 à Paris. Elle est cofondatrice de l’association Les Indivisibles, à l’origine des Y’a Bon Awards, qui épinglent avec humour toute sortie ou cliché raciste depuis 2009. Elle est également l’auteure de Racisme : mode d’emploi, un essai qui dénonce le racisme ordinaire.


Victoria Houssay

VOIR AUSSI

Italie : une élue d'extrême droite appelle au viol de la ministre de l'Intégration
Twitter : un Saoudien appelle ses followers à agresser sexuellement les femmes qui travaillent
Facebook se lance dans la lutte contre le sexisme et la violence
Pétitions contre le viol : 200 000 signatures pour deux collectifs

Dans l'actu