Comment se protéger en cas d'accident nucléaire en France?

Comment se protéger en cas d'accident nucléaire en France?
Comment se protéger en cas d'accident nucléaire en France?
L’incident nucléaire qui frappe le Japon ces derniers jours remet en question l’usage du nucléaire dans le monde. En effet, la majorité des pays industrialisés possèdent des plateformes nucléaires et nous ne sommes pas à l’abri d’un accident. Dans ce cas, comment se protéger d’un tel accident ?
A lire aussi

Sur le portail interministériel de prévention des risques majeurs , L’Etat détaille toutes les conduites à adopter en cas d’accident nucléaire.

*Avant la crise, comme pour toutes catastrophes annoncées, il faut:

-préparer l’équipement de base nécessaire (médicaments, lampe de poche, nourriture et papiers d’identité, au cas où il serait impossible de sortir après la crise).

-s’informer (suivre les informations, demander à sa mairie des brochures d’informations concernant les risques nucléaires, prendre en compte les signaux d’alerte émis par le gouvernement).

En cas d’accident nucléaire, des messages diffusés par des véhicules d’alerte indiqueront des mesures à prendre et des sirènes au son modulé (montant et descendant) inciteront les habitants à rentrer chez eux. Ces alarmes,espacées de cinq secondes, sonneront trois fois pendant une minute.

*Pendant la crise, il faut :

-se mettre à l’abri, dans un lieu hermétique avec des murs épais afin d’empêcher l’arrivée de particules radioactives.

-couper tout système de ventilations, chauffage ou climatisation et éviter de toucher des objets extérieurs.

-prendre des douches, ce qui permettra de dissiper les particules radioactives qui se seraient posées sur vous.

-écouter régulièrement la radio : en cas d’accidents, c’est Radio France qui relaiera les informations importantes et les consignes de sécurité.

-prendre des comprimés d’iode qui empêchent les iodes radioactives de se poser sur la glande thyroïde , si les autorités l’ont indiqué.

-laisser vêtements et autres objets exposés aux poussières radioactives hors du lieu où vous vous trouvez.

-rester chez soi tant que les autorités n’ont pas mis fin au signal d’alerte.

*Après la crise, il faut encore et toujours respecter les consignes de sécurité et s’informer. Il ne faut en aucun cas revenir dans la zone contaminée, sans avoir eu le feu vert des autorités.

Vous voila prévenus...

Source : Les Echos