Dieudonné se vante du soutien de 100 000 personnes contre la Licra

Dieudonné se vante du soutien de 100 000 personnes contre la Licra
Dieudonné se vante du soutien de 100 000 personnes contre la Licra
Nouvelle passe d'armes entre Dieudonné et la Licra. L'ex-humoriste s'est félicité, vendredi 15 novembre, des 100 000 signatures recueillies par sa pétition réclamant la dissolution de l'organisation antiraciste.
A lire aussi
Ce collectif appelle à "saigner contre la précarité menstruelle"
News essentielles
Ce collectif appelle à "saigner contre la précarité...

« Un trouble à l'ordre public perpétuel, perfide, et nocif », tels sont les mots employés par Dieudonné M'bala M'bala pour qualifier la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra). L'ex-humoriste a lancé, depuis le début de mois de juillet, une pétition hébergée par le site Change.org. Celle-ci réclame la dissolution pure et simple de l'organisation antiraciste.

« Quenelle de 100 000 »

La Licra est présentée par Dieudonné comme une organisation nuisant « aux valeurs fondamentales de la République », oeuvrant « au profit de l'hégémonie esclavagiste américano-sioniste, imposée au peuple au niveau planétaire sous l'intitulé revendiqué "du nouvel ordre mondial" » (sic).

Alors que le texte vient de franchir le cap des 100 000 signatures, Dieudonné a décidé de poursuivre, sur Twitter, sa diatribe contre le mouvement antiraciste. « Quenelle de 100 000 dans le fion de la Licra ! Merci à vous », a-t-il asséné sur le site de microblogging.
« Aucune influence sur l'actualité et l'ardeur de notre combat contre le racisme », a répliqué la Licra, dans un tweet posté ce vendredi.


Diffamation, injure et provocation à la haine raciale

Dieudonné M'Bala M'Bala avait comparu pour diffamation, injure et provocation à la haine et à la discrimination raciale, devant la cour d'appel de Paris, jeudi 17 octobre. Le comique avait transformé la chanson d'Annie Cordy Chaud cacao en « Shoah nanas », dans une vidéo publiée sur Internet. Dieudonné avait été condamné,  en première instance, à 20 000 euros d'amende. Une affaire dans laquelle la Licra, entre autre, s'est constituée partie civile.

VOIR AUSSI
Dieudonné témoin d'un mariage gay en prison
Le Petit Journal de Canal+ s'excuse  pour les "quenelles" de Dieudonné
Appli "Juif ou pas juif", la Licra abandonne ses poursuites

Dans l'actu