Tabac, emploi, TVA, Smic… : ce qui change au 1er janvier 2014

Tabac, emploi, TVA, Smic… : ce qui change au 1er janvier 2014
Tabac, emploi, TVA, Smic… : ce qui change au 1er janvier 2014
Comme à chaque nouvelle année, le 1er janvier amène son lot de changements pour les Français. Des retraites au quotient familial, en passant par le prix du tabac ou la revalorisation du Smic : tour d'horizon des principaux changements qui interviennent dès aujourd'hui.
A lire aussi

TVA

C'est l'un des changements de 2014 qui suscitent le plus de grogne : à compter du 1er janvier, le taux normal de la TVA passe de 19,6% à 20%. Le taux intermédiaire, qui concerne l'hôtellerie, la restauration et les transports en commun, augmente lui de 3%, passant de 7% à 10%. La bonne nouvelle concerne en revanche les produits culturels : alors qu'ils étaient jusqu'à présent taxés à 7%, les livres, mais aussi les places de cinéma et de spectacle vivant ne sont désormais plus imposés qu'à 5,5%. Pour répercuter cette baisse des tarifs, la ministre de la Culture Aurélie Filippetti a annoncé que les moins de 14 ans bénéficieront d'un tarif unique de 4 euros dans l'ensemble des cinémas français, pour toutes les séances et tous les films proposés.

Autre mesure, emblématique du budget 2014 : l'instauration d'une « taxe Red Bull ». À compter du 1er janvier, une taxe d'un euro par litre sur les sodas dépassant une certaine quantité de caféine ou de taurine est mise en place pour « dissuader le consommateur - souvent des adolescents -» de consommer ces boissons.


>> Red Bull : doit-on interdire les boissons énergisantes ? <<


En revanche, suite à leur forte mobilisation, les centres équestres ont obtenu un statu quo de la part du gouvernement : alors que leur taux d'imposition devait passer de 7 à 20% pour se plier à la réglementation de Bruxelles, le Sénat a finalement décidé de maintenir leur taux réduit de TVA pour l'année 2014.

Smic

Comme chaque année, le salaire minimum est revalorisé ce 1er janvier : avec une augmentation de 1,1%, il passe de 9,43 à 9,53 euros bruts de l'heure, soit 1 445,38 euros bruts mensuels. Un salarié travaillant 35 heures hebdomadaires verra son salaire net augmenter d'environ 12 euros.

Retraites

Côté retraite, salariés et entreprises doivent s'attendre à une hausse des cotisations pour le régime de base ainsi que pour les pensions complémentaires. Au 1er janvier 2014, le taux de cotisation pour la part salariale passe de 6,75% à 6,80%. Les patrons devront aussi supporter une hausse de 0,05% du taux de cotisation (de 8,40% à 8,45%).


Autres changements : les majorations de pension de retraités ayant au moins trois enfants sont désormais soumises à l'impôt. Quant aux pensions complémentaires du secteur privé (Agirc et Arrco), elles ne seront désormais plus versées chaque trimestre, mais chaque mois.


>> Réforme des retraites : ce qui change pour les femmes <<

RSA et prestations familiales

Le revenu de solidarité active (RSA) « socle » augmente de 1,3% au 1er janvier, passant de 499 euros pour une personne seule, et à 749 euros pour un adulte avec un enfant.

Les plafonds d'attribution pour les prestations familiales sous conditions de ressources (allocation rentrée scolaire, prestation d'accueil du jeune enfant, etc.) augmentent de 1,9%.

Quotient familial

En revanche, le plafond du quotient familial, qui réduit l'impôt des familles en fonction du nombre d'enfants composant le foyer, est revu à la baisse : il passe de 2 000 à 1 500 euros par demi-part. En moyenne, 13% des foyers avec enfants doivent s'attendre à une augmentation de leurs impôts.


>> Quotient familial : comment ça marche ? <<

Emploi

C'était une des revendications majeures de la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, dans le projet de loi sur la sécurisation de l'emploi : l'imposition de seuils horaires pour les temps partiels. À partir du 1er janvier 2014, les entreprises devront donc appliquer cette durée minimale : 24 heures par semaine ou son équivalent mensuel. Pour les contrats courts, les entreprises bénéficient d'un délai supplémentaire de deux ans (soit au 1er janvier 2016) pour s'y conformer. Par ailleurs, une majoration de 10% s'appliquera sur les heures complémentaires.


>> Retraite complémentaire, montant du smic, DADS : ce qui change pour l'entreprise au 1er janvier 2014 <<


Tabac

Alors que le prix du tabac devait initialement augmenter au 1er janvier, les fumeurs bénéficient finalement d'un menu sursis avant de devoir payer plus cher le paquet de cigarettes. C'est à partir du 13 janvier que celui-ci augmentera de 20 centimes, portant le prix du paquet à 7 euros. Le prix du tabac à rouler augmentera de 50 centimes.

Bonne nouvelle en revanche pour les jeunes ayant la bonne résolution d'arrêter de fumer en 2014 : à partir du 1er janvier, le sevrage tabagique des fumeurs âgés de 20 à 25 ans est mieux remboursé. Le forfait annuel de remboursement des substituts nicotiniques (patchs, chewing-gums, pastilles) passe ainsi de 50 à 150 euros. La loi prévoit aussi la mise en place d'un programme d'accompagnement.


>> Loi de financement de la Sécu : mutuelle, alloc', quotient familial, ce qui va changer en 2014 <<

Transports en commun

Les utilisateurs des transports en commun en Île-de-France voient le tarif de leurs titres de transports majorés de 3% ce 1er janvier. Deux exceptions toutefois : le prix du ticket de métro à l'unité est maintenu à 1,70 euros, et celui du pass mensuel Navigo pour les zones 1 à 5 reste à 113,20 euros.

Énergie

En 2014, les factures d'électricité augmenteront d'environ 2%, en raison d'une hausse de la Contribution du service public de l'électricité (CSPE), une taxe énergétique. La hausse de la TVA pour le gaz et l'électricité (qui passe de 19,6% à 20%) devrait aussi se répercuter sur les factures. En revanche, les abonnements continuent de bénéficier d'une TVA à 5,5%.

Timbres

Dernier augmentation, à laquelle il faut être préparé : celle du prix des timbres. Les plus courants coûteront désormais 3 centimes de plus. La lettre verte passe elle à 0,61 euros et la lettre prioritaire à 0,66 euro.

VOIR AUSSI

Loi de financement de la Sécu : mutuelle, alloc, quotient familial, ce qui va changer en 2014
CMU, tiers-payant : petit lexique de l'assurance santé
Loi Duflot : ce qu'elle va changer pour les propriétaires et les locataires

Réforme PEA-PME : qu'est-ce qui va changer ?

Dans l'actu